France : Le confinement est décrété par le Président Macron

France guerre Algérie déclassification documents secrets défense
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Annoncé déjà quelques jours comme l’unique moyen de refaire reculer la covid-19, le confinement vient enfin d’être décrété par le Président de la République française.

Le Président Macron a décrété ce mercredi 28 octobre 2020, le confinement sur toute l’étendue du territoire national. Toutefois il a exclu les territoires d’outre mer de cette mesure se sécurité sanitaire.

La France va ainsi connaître à partir de vendredi une nouvelle période de confinement pour endiguer la deuxième vague de Covid-19, au moins jusqu’au 1er décembre, a annoncé mercredi le président Emmanuel Macron, précisant que les écoles resteront toutefois ouvertes.

confinement

« J’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi, le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire national est concerné », a déclaré le chef de l’Etat lors d’une allocution télévisée.

« Ce confinement sera adapté sur trois points principaux : les écoles resteront ouvertes le travail pourra continuer les Epahd et les maisons de retraite pourront être visités », a-t-il complété.

« Comme au printemps, vous pourrez sortir de chez vous uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, pour porter assistance à un proche, pour faire vos courses essentielles ou prendre l’air à proximité de votre domicile », a détaillé le président de la République.

« C’est donc le retour de l’attestation comme au printemps », a-t-il dit. « Les réunions privées en dehors du strict noyau familial seront donc exclues, les rassemblements publics seront interdits et vous ne pourrez pas vous déplacer d’une région à l’autre, à l’exception des retours de vacances de la Toussaint ».

Il a précisé à ce propos : « Il y aura une tolérance durant ce week-end de retour pour que chacune et chacun puisse revenir de son lieu de vacances, pour que les familles puissent s’organiser ».

Lire aussi : France : Le professeur a été décapité pour les raisons suivantes

La France risque de connaître « au moins 400 000 morts supplémentaires » d’ici à quelques mois si rien n’est fait face à l’épidémie de Covid-19 dans l’idée de rechercher l’immunité collective, a affirmé mercredi Emmanuel Macron. « Jamais la France n’adoptera cette stratégie » qui signifierait « le tri entre les patients », les personnes âgées étant les principales victimes de la pandémie, a ajouté le chef de l’Etat.

Le confinement mais priorité à l’économie

Le travail « pourra continuer » pendant le confinement, « vous pourrez sortir pour travailler », a assuré Emmanuel Macron. Mais « partout où c’est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé », a-t-il poursuivi, expliquant que par rapport au premier épisode de confinement au printemps, « l’activité continuera avec plus d’intensité ».

« L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer. L’activité continuera avec plus d’intensité, ce qui veut dire que les guichets des services publics resteront ouverts, les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner », a-t-il détaillé.

Les bars, restaurants et « commerces non essentiels » vont fermer à partir de vendredi.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi