France : Lucas Hernandez est condamné à purger un an de prison ; les détails

Lucas Hernandez prison violence conjugale
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La justice est de plus en plus regardante des attitudes des sportifs en général et le monde du foot en particulier. Après la triste histoire carcérale de l’international français Benjamin Mendy, c’est le tour de son coéquipier Lucas Hernandez de se trouver dans les mains de la justice. A l’évidence ça craint le pire pour les Bleus.

Le défenseur des Bleus, 25 ans, fait l’objet d’une convocation devant la justice espagnole mardi 19 octobre à la suite de faits anciens de violences conjugales. En théorie, l’aîné des frères Hernandez est passible d’emprisonnement.

Selon une information du quotidien espagnol As, la justice espagnole a convoqué le latéral de l’équipe de France Lucas Hernandez le 19 octobre prochain afin qu’il puisse choisir le centre pénitentiaire qu’il souhaite intégrer pour y purger sa peine.

L’assignation à comparaître a été délivrée le 14 septembre. Il y est écrit que l’international français devra se présenter physiquement à la justice afin qu’il puisse intégrer la prison de son choix « dans un délai de dix jours ».

Mais pourquoi cette convocation ?

Une peine d’un an de prison avait été requise contre le défenseur du Bayern Munich en 2018 pour non-respect d’un ordre d’éloignement, un an après la condamnation du Français et de sa compagne Amelia pour une rixe conjugale.

Sa compagne n’avait en revanche pas été arrêtée à l’aéroport car la mesure d’éloignement ne lui avait pas encore été notifiée officiellement à ce moment-là.

La presse espagnole précise que Lucas Hernandez pourrait ne rester que quelques jours en prison, ou ne pas y aller du tout, selon le temps que mettra son appel à être examiné. Mais dans tous les cas, il doit être présent personnellement à Madrid le 19 octobre afin de choisir un centre pénitentiaire. L’affaire étant déjà réglée, aucun report ne peut être demandé.

En Espagne, les peines de prison inférieures à deux ans ne sont généralement pas appliquées sauf s’il s’agit d’une récidive auquel cas l’incarcération est exigée même si la peine est très courte.

Lire aussi : Benjamin Mendy : L’incroyable salaire du joueur en prison est dévoilé

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi