Général Makosso : Lolo Beauté réprimande vivement le pasteur , voici pourquoi

Général Makosso Lolo Beauté réprimande vivement pasteur pourquoi
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Dernièrement , Lolo Beauté s’est adressée de manière houleuse à son frère le Général Makosso .

En effet , pour une histoire de Clash , la reine du buzz ivoirien n’a pas manqué de réprimander le maître de la marmaille. Selon ses propos , elle n’a pas demandé de renfort dans son clash et donc qu’il se mêle de ce qui le regarde .

Comme d’habitude , Lolo Beauté a été très crue dans ses propos , n’en déplaise au Générale .

 Je suis certes ta petite sœur mais je suis une grande dame. Je suis une vieille roukaskass. Je sais donc ce que je fais. Alors, Général, retire-toi de mon clash. Je ne t’ai pas appelé en renfort . On peut être kpakpato comme ça ? Nous faisons notre clash le même soir le Général fait direct pour se prononcer. Tu m’as très bien distillé les cours de la marmaille…… Laisse-moi continuer mon clash. Prie pour tes fidèles. Enseigne-leur la marmaille. Mais enlève ta bouche dans mon buzz

Pour la petite histoire , Makosso avait exhorté sa petite soeur à la bienséance dans son conflit d’avec Emmanuelle Keïta . Ses propos au lieu de la calmer ont plutôt eu le don de raviver la colère de Lolo beauté .

Emmanuelle Keïta et Lolo Beauté se livrent une guerre médiatique depuis le 29 mars . La première interdit à la reine du buzz de prononcer son nom dans ses directes .

LIRE AUSSI : Emmanuelle Kéita à Lolo Beauté : « Achète toi un cerveau ! »

Selon ses propos , elle ne veut pas de camaraderie avec elle . La soeur du marmailleur a répondu en disant que Dame Keïta est une  » prostituée sans clients » et qu’elle serait « maudite depuis le bas âge »

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi