Ghana : Décès d’un « Sugar Daddy » après avoir pris trop de stimulants pour combler « sa go de 20 ans » (photos)

sugar daddy
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Les relations intimes ne sont pas toujours simples entre les sugar daddy et les demoiselles avec des expériences sexuelles dignes de ce nom. Retrouver ses performances de jeune ce n’est pas aussi facile pour eux à moins qu’ils n’aient recours à des aphrodisiaques ou d’autres stimulants sexuels. Mais on sait tous que l’abus de toute chose est mauvais; surtout s’il s’agit du plaisir sexuel.

En effet, un homme dans la soixantaine d’années a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel, à Effiduase, dans la Région Est du Ghana.

Lire aussi : Ghana : Une femme surprend sa meilleure amie nve chez son mari (vidéo)

Le sexagénaire qui a donné comme nom William Agyei à la réception d’un hôtel où il avait occupé une chambre dans la nuit de samedi, s’y était rendu avec une jeune fille âgée de la vingtaine.

Hélas le marathon sexuel que l’homme avait prévu a tourné à la tragédie.

Dimanche à 12H, lorsque le réceptionniste a décidé d’entrer dans la chambre après plusieurs tocs sans réponse, grande fut sa surprise de trouver le corps sans vie de Monsieur Agyei.

La jeune fille, supposée être sa maîtresse avait alors quitté les lieux avant la funeste découverte.

sugar daddy stimulants

Dans la chambre, plusieurs paquets de comprimés dont des puissants aphrodisiaques et un sac rouge contenant la somme de 2.000 Ghs ont été retrouvés, avec la voiture du vieil homme garée sur le parking de l’hôtel.

sugar daddy stimulants

Le corps du défunt a été déposé à la morgue de la localité, et la police a entamé une enquête afin de retrouver la jeune fille.

0

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi