Google : Licenciement d’une chercheuse noire

intelligence artificielle
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Google licencie une femme noire chercheuse qui travaillait sur les déviances de l’Intelligence Artificielle (IA) .Dans un cadre d’une enquête d’une agence fédérale américaine cherchant des réponses sur des mesures de surveillance de Google.

En effet, Google est pointé du doigt par l’agence fédérale pour avoir mis sous surveillance ses employés militants. La jeune femme aurait été sous ordre d’exécution de rétractation d’un article scientifique. Un article portant sur l’éventuelle utilisation d’une intelligence artificielle qui imite les propos haineux

Lire aussi : Tech : Google lance les  »People Cards » pour augmenter la visibilité des travailleurs africains sur le web

Une explication du chef de département intelligence artificielle de Google, Jeff Dean, sur la demande de rétractation : l’article n’avait apparemment pas atteint les niveaux requis pour être publié.

Temnit Gebru, la jeune femme noire concernée a co-fondé le groupe « Black in AI ». Ce groupe a été créé faire pour augmenter la présence des personnes noires dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Son licenciement intervient lorsque Google avait été accusé mercredi 02 décembre. Pour des raisons de surveillance allant à l’encontre de ses employés militants.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi