Guillaume Soro : “Je rentrerai quand l’heure de Dieu aura sonné”

Guillaume Soro

Les dernières déclarations du politicien ivoirien en exile Guillaume Soro sur les réseaux à ce jour sont assez émotives. Il déclare rentrer quand l’heure divine sonnera.

En exil depuis deux années, loin de sa famille, l’homme politique ivoirien Guillaume Soro fait des propos gorgés d’émotions.

“Chers tous, cette dame, c’est ma sœur aînée Odile Soro, portrait craché de ma défunte mère. Dans une sorte de lamentation, elle m’a appelé : « Guillaume, quand vas-tu venir au village me voir pour une dernière fois ? »

Ému, je lui ai répondu : « Odile, crois-tu toujours en Dieu ? Je rentrerai seulement quand l’heure de Dieu aura sonné, car nul humain n’a le pouvoir d’en décider ». 

En vérité, je vous le dis aussi : la terre est ronde.”

Tel est le triste témoignage que vient de partager le président Guillaume Soro sur son compte Twitter. 

Si l’ex président de l’assemblée nationale de la Côte d’Ivoire a vécu difficilement l’arrestation puis l’incarcération de ses frères cadets, cette lamentation de sa sœur aînée vient encore enfoncer sa douleur d’être en exil. On peut donc comprendre le sens de ce témoignage à l’endroit de celle en qui il voit sa défunte mère. 

Lire aussi :  Laurent Gbagbo gracié : La folle somme que touchera l'ancien président fait polémique

Mais bien étant sûr de rentrer dans son pays un jour,  le Sieur Soro n’attend pas rester les bras croisés depuis son lieu d’exil. Il multiplie action sur action pour rentrer librement en Côte d’Ivoire sans contrainte comme il a l’habitude de le signifier.

par Tonton Ros

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Silence inquiétant de Guillaume Soro, ce qu’il prépare

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi