Hunter, le fils de Joe Biden, fait l’objet d’une enquête sur ses impôts et ses liens avec la Chine

Hunter Biden Impôts
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le ministère américain de la Justice enquêterait sur les finances de Hunter Biden, le fils du président élu américain Joe Biden. Une personne familière avec l’affaire a déclaré à l’Associated Press que l’enquête comprend l’examen de certaines de ses transactions commerciales chinoises et d’autres transactions.

L’enquête fiscale a été lancée en 2018, l’année avant que Joe Biden n’annonce sa candidature à la présidence.

Hunter Biden Impôts
Hunter Biden aux funérailles de son frère Beau décédé en 2015


Mercredi, Hunter Biden a déclaré avoir pris connaissance de l’enquête pour la première fois la veille. Il a déclaré dans un communiqué :


« J’ai appris hier pour la première fois que le bureau du procureur des États-Unis dans le Delaware avait informé mon conseiller juridique, également hier, qu’il enquêtait sur mes affaires fiscales.
Je prends cette question très au sérieux, mais je suis convaincu qu’un examen professionnel et objectif de ces questions démontrera que j’ai géré mes affaires de manière légale et appropriée, y compris avec l’avantage de conseillers fiscaux professionnels».



Hunter Biden, un avocat dont le défunt frère Beau Biden était procureur général du Delaware, n’a révélé aucun autre détail de l’enquête.
Kim Reeves, porte-parole de David Weiss, le procureur général américain du Delaware, a déclaré dans un e-mail :


« Conformément à la politique du DOJ [ministère de la Justice], nous ne pouvons pas commenter une enquête en cours.»
CNN a rapporté que l’enquête était centrée sur «de multiples problèmes financiers, notamment la question de savoir si Hunter Biden et ses associés avaient enfreint les lois fiscales et de blanchiment d’argent dans le cadre de transactions commerciales dans des pays étrangers, principalement en Chine».

Hunter Biden Impôts


Les documents déposés par l’IRS montrent que Hunter et son ex-épouse Kathleen Buhle avaient un privilège de l’Internal Revenue Service contre eux pour les impôts non payés, y compris éventuellement les intérêts et les pénalités, totalisant 112.805,09 $, jusqu’à ce mois de mars dernier.
Les documents montrent également que le privilège a été placé en novembre 2019. Il n’est pas immédiatement clair si le privilège a quelque chose à voir avec l’enquête.

Par ailleurs, Hunter Biden avait des privilèges fiscaux individuels de près de 453.890 $ placés sur lui par le district de Columbia le 9 juillet, liés aux impôts dus pour 2017 et 2018, selon un document au dossier du DC Recorder of Deeds Office. Ces privilèges ont été annulés six jours plus tard, selon les archives.
Le taux d’imposition sur le revenu du district de Columbia est de 8,95% pour les revenus supérieurs à 1 million de dollars par an, plus environ 85.000 dollars.

Tard mercredi, Donald Trump a tweeté une citation de la chroniqueuse du New York Post, Miranda Devine, affirmant que « 10% des électeurs auraient changé leur vote s’ils connaissaient Hunter Biden ». Il a écrit :


« 10% des électeurs auraient changé leur vote s’ils connaissaient Hunter Biden.» Miranda Devine @nypost @TuckerCarlson
Mais j’ai quand même gagné ! »

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi