Il menace sa victime de dévoiler sa sextape, les raisons

pasteur position au lit
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

De peur de voir sa vidéo atterrir entre les mains de Adamo, ressortissant sénégalais, la victime a cédé au chantage du jeune homme.

Après leurs ébats sexuels, M.G âgé de 23 ans n’a pas lâché la jeune fille âgée de 21 ans. Il harcelait toujours sa proie. Ne pouvant plus supporter les agissements du commerçant, la victime a saisi le commissariat urbain de Mbacké à travers une lettre.

Dans la lette, elle explique qu’elle avait connu une dame nommée Chacha à travers Facebook. « Je discutais avec elle sur beaucoup de choses. Et un jour, je lui ai fait part de mes difficultés financières. Elle m’a proposé un emploi à condition de lui faire un appel vidéo toute nue. Et j’ai exécuté sa proposition, a telle expliqué.

L’appel vidéo a été enregistré et la victime n’a pas vu son interlocutrice. Et quelques jours plus tard, la jeune fille a été contactée par le commerçant. Ce dernier lui a fait savoir qu’il venait de la part de l’interlocutrice Chacha.

« Il m’a invité à Mbacké et j’ai refusé. Mais il m’a envoyé la vidéo de ma conversation avec Chacha avant de menacer de la transférer à Adamo. Et j’ai répondu à son invitation. Nous avons entretenu un rapport sexuel, révèle la plaignante.

Le commerçant menaçait toujours la jeune fille pour encore profiter d’elle. Finalement, elle a porté plainte contre lui à la police de Mbacké. C’est ainsi que le commerçant a été arrêté et placé en garde-à-vue .

LIRE AUSSI: Ninho : Pourquoi le rappeur a quitté son label Mal Luné pour se lancer dans la restauration ?

Kevin Aka

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi