Inde : Un enseignant tue un élève pour une faute d’orthographe

Inde élève enseignant

La police indienne a lancé une chasse à l’homme pour un enseignant accusé d’avoir battu un élève de basse caste qui a conduit à sa mort, pour une faute d’orthographe.

La victime, Nikhil Dohre, a été battue par son professeur de sciences sociales le 7 septembre après avoir commis une erreur lors d’un examen. Sa santé s’est ensuite détériorée et il a été transporté à l’hôpital.

L’élève décédé pendant son traitement

L’élève dalit de classe 10 qui a été mortellement battu par son professeur d’école à Auraiya, est décédé pendant son traitement à l’hôpital. Il a été établi que l’accusé a fui la région après la mort de son élève.

Lire aussi :  Odette Savi après s’être affichée seins nus : « Je vous demande pardon »

Le 24 septembre, le père de Nikhil, Raju Dohre, a déposé une plainte au poste de police d’Achhalda contre l’enseignant pour ne pas avoir coopéré au traitement et pour avoir utilisé des mots abusifs indicatifs de caste.

Le FIR a été enregistré contre l’accusé, Ashwini Singh, au poste de police d’Acchalda et des équipes ont été formées pour arrêter l’accusé. Le surintendant de la police d’Auraiya, Charu Nigam, a déclaré;

«Nous avons parlé au médecin-chef d’Etawah pour mettre en place un panel d’autopsie afin de découvrir la cause du décès et d’obtenir l’autopsie et la vidéographie. D’autres mesures seront prises. Trois équipes ont été formées pour arrêter l’accusé.”

Un enseignant indien aurait tué un élève pour une faute d'orthographe

“Il est en fuite, mais nous allons bientôt l’arrêter”, a déclaré à l’AFP le policier Mahendra Pratap Singh.
 

Dohre était membre de la communauté dalit, qui se situe au plus bas échelon du système des castes de l’Inde et a fait l’objet de préjugés et de discrimination pendant des siècles.
 

Lire aussi :  « Nous voulons du s€xe », crient les femmes kényanes dans les prisons

Des centaines de personnes sont descendues dans la rue le lundi 24 septembre, après que la nouvelle de la mort de Dohre se soit répandue dans le district d’Auraiya, le lieu de l’attaque.
 

La foule a exigé l’arrestation de l’enseignant avant l’incinération du corps du garçon et a incendié un véhicule de police.

Lire aussi :  Bénin: À la tête d'un groupe de voleurs, une fille cache 2 millions dans son organe génital

Une douzaine de manifestants ont été arrêtés, a déclaré Singh. 

“Nous avons utilisé la force pour réprimer la foule et la situation a rapidement été maîtrisée”, a déclaré le commissaire de police Charu Nigam aux journalistes.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi