Indice Mo Ibrahim 2020 : Détails sur la bonne gouvernance en Afrique

Indice Mo Ibrahim 2020 : Détails sur la bonne gouvernance en Afrique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Selon l’indice de la fondation Mo Ibrahim, en 2020, L’île Maurice, le Cap-Vert, les Seychelles, la Tunisie et le Botswana sont les meilleurs élèves en matière de bonne gouvernance en Afrique, toutefois les progrès ralentissent. La fondation affirme que ses conclusions sont basées sur des informations recueillies par plusieurs groupes de recherche.

Le rapport publié ce lundi (16.11.20) indique que pour la dixième année consécutive, l’île Maurice a maintenu sa position de tête en 2019, tandis que la Somalie est restée en bas du classement en raison notamment de certains problèmes comme l’insécurité liée aux attaques des islamistes shebab.

Lire aussi : La question « gênante » de Femi Otedola à sa fille concernant Mr Eazi

D’autres pays comme la Gambie (16ᵉ), la Côte d’Ivoire (18ᵉ) et le Zimbabwe (33ᵉ), figurent parmi les meilleures progressions de la décennie. En 54ᵉ et dernière place, la Somalie est sur le chemin de l’amélioration.

Selon le rapport, les gouvernements africains n’ont pas répondu aux attentes de leurs citoyens, par exemple en matière de sécurité et d’État de droit, mais des progrès ont été réalisés dans le domaine du développement humain et des infrastructures.

Certains pays de haut rang, comme l’île Maurice, le Botswana ou l’Afrique du Sud, qui se classent cependant encore respectivement à la première, cinquième et sixième place, suivent une inquiétante voie de détérioration depuis 2015.

Riche homme d’affaires, Mo Ibrahim avait revendu en 2005 son entreprise de téléphonie mobile, Celtel, avant de créer en 2006 sa fondation, dont le siège est à Londres et qui se donne pour mission de promouvoir la bonne gouvernance en Afrique.

Indice Mo Ibrahim 2020 : Détails sur la bonne gouvernance en Afrique
Sudan-born telecoms tycoon Mo Ibrahim, founder of the Mo Ibrahim Foundation, speaks at the launch of the 2013 Ibrahim Index of African Governance (IIAG) and the announcement of the 2013 Ibrahim Prize for achievement in African Leadership in London on October 14, 2013. The Ibrahim Prize for Achievement in African Leadership — the world’s biggest individual prize — was not awarded for a fourth time in five years.The award goes to a democratically-elected African leader who demonstrated exceptional leadership, served their mandated term and left office in the last three years. AFP PHOTO/ CARL COURT

Avec DW

1

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi