Ivanka Trump prévoit d’assister à l’inauguration de Joe Biden contre le souhait de son père pour sauver sa carrière politique

Ivanka Trump Joe Biden
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Ivanka Trump aurait prévu d’assister à l’inauguration de Joe Biden le 20 janvier contre la volonté de son père, Donald Trump. Ce dernier a clairement indiqué sur Twitter qu’il ne serait pas présent à l’inauguration de son successeur.

 Cependant, Ivanka Trump choisit d’y aller, au grand dam de son père, alors qu’elle se démène pour sauver sa carrière politique en herbe. Une source de la Maison Blanche a déclaré :

« Ivanka craint que sa carrière politique prometteuse ne soit menacée et elle fait tout ce qu’elle peut pour sauver sa réputation. »

La source révèle la réaction du Président :

 « Il a dit que c’était une insulte qu’elle veuille même s’engager avec les escrocs qui tentent de le faire tomber », a déclaré l’initié, ajoutant que Trump avait déclaré que la famille devait se tenir ensemble et faire front uni.

Ivanka Trump Joe Biden

 

La source ajoute :

« Le président a dit à sa fille que sa présence à l’inauguration lui coûterait des milliers de partisans et serait la pire décision qu’elle puisse jamais prendre. »

Mais Ivanka est convaincue qu’en assistant à l’inauguration de Biden, elle apparaîtra comme « un bon match et gagnera de futurs supporters », déclare la source. Avant de terminer :

« Elle a dit qu’elle devait protéger ses propres aspirations politiques et qu’elle n’était pas sur le point de tout gâcher en assistant au coup d’envoi de la campagne 2024 de son père, qui est prévu pour le même jour. Elle laisse cela pour son père et Don Jr. »

Lire aussi :

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi