Jack Ma : L’Etat chinois veut lui prendre Alibaba en la nationalisant

Jack Ma Alibaba Nationalisation
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Pour avoir tenté de critiquer le pouvoir communiste centrale, le fondateur d’Alibaba Jack Ma va devoir payer le prix cher avec son entreprise spécialisée dans le e-commerce qui serait dans les prochains jours nationalisée.

Des rapports en provenance de Chine indiquent que le gouvernement chinois travaille peut-être sur un plan pour nationaliser l’Alibaba de Jack Ma et le groupe Ant. Le Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir en Chine est allé plus loin dans l’enquête antitrust sur le géant du commerce électronique Alibaba.

Lire aussi : Le milliardaire chinois Jack Ma disparaît après avoir critiqué le gouvernement

« Sur la base des informations reçues par l’Administration d’Etat pour la Régulation du Marché ces derniers jours, l’administration va enquêter sur Alibaba … pour des activités monopolistiques présumées », a déclaré le gouvernement.

Jack Ma Alibaba Nationalisation

Les agences d’enquête avaient installé un bureau au siège d’Alibaba en novembre. Outre le géant du commerce électronique, les enquêteurs sondent également le géant des médias sociaux Tencent et la société de commerce électronique Meituan.

La nouvelle du plan du gouvernement visant à imposer plus de restrictions sur Alibaba a fait chuter son stock de 8%. Alibaba a déclaré dans un communiqué qu’il coopérerait avec toute enquête. 

« Aujourd’hui, Ant Group a reçu un avis de réunion des régulateurs », a déclaré Alibaba dans un communiqué.

Décision prise aux plus hauts niveaux du Parti Communiste

Pendant ce temps, des sources ont déclaré que ce développement était une preuve de la détermination de la Chine à nationaliser Alibaba. Song Qing, un initié de l’industrie de la finance sur Internet, a déclaré que l’enquête faisait partie des plans du PCC visant à nationaliser à la fois Ant Group et Alibaba. 

« Il y aura certainement un résultat, maintenant qu’ils ont commencé l’enquête … Cela vient probablement des plus hauts niveaux », a-t-il déclaré à Radio Free Asia.

Les suggestions sont que le plan de nationalisation d’Alibaba est venu du sommet de la structure du Parti communiste au pouvoir. Il y a quelques jours, le Quotidien du Peuple, le porte-parole officiel du PCC, a déclaré que le « travail anti-monopole » du gouvernement conduirait à « un meilleur développement ». Le journal a déclaré que le parti Politburo pensait que le «travail anti-monopole» devrait être renforcé pour empêcher l’expansion désordonnée du capital.

Song Qing est d’accord avec ce point de vue. 

« Il y a quelques semaines à peine, ils ont présenté des plans pour nationaliser Ant Group et Alibaba; le moment était délibéré … Ces plans venaient tous de la direction centrale », a-t-il dit.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi