« J’ai fondé Jeune Afrique avec 10.000 francs » , dixit Béchir Ben Yahmed

Béchir Ben Yahmed fondé Jeune Afrique 10.000 francs
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Béchir Ben Yahmed fondateur de Jeune Afrique affirme avoir crée le journal avec 10 000 francs .

Ce lundi 3 mai 2021, le père de Jeune Afrique est décédé des suites du covid-19 à l’âge de 93 ans . Il était hospitalisé à Paris depuis la fin du mois de mars .

Cette année , le journal a atteint son jubilé de diamant , cependant à la date de sa création , il y’avait peu de chances que le média puisse autant perdurer dans le temps .

Par rapport à celà , Ben Yahmed a raconté comment les débuts étaient plutôt difficiles notamment avec le manque d’argent, censure, les rapports conflictuels avec les pouvoirs comme celui du président tunisien Habib Bourguiba.

Selon ses propos , il s’était associé à un ami avocat et communiste pour créer le journal. Ils avaient chacun donné 5000 francs . Au bout de quelques temps , l’ami a préféré lui céder ses parts de l’entreprise .

LIRE AUSSI : Forbes Afrique : Voici la liste des personnes les plus influentes du continent

Le patron de Jeune Afrique a alors continué seul , cependant se heurtant à certaines péripéties , il a dû changer le nom initial du journal qui était Afrique Action et déménager à Rome .

Deux ans plus tard , il s’installera à Paris où se trouve le siège du journal jusqu’à nos jours . Béchir Ben Yahmed a été le témoin de plusieurs mutations politiques de l’Afrique et du Moyen Orient .

Il a fréquenté tout au long de sa carrière des personnalités déterminantes pour le continent . Notamment le Sénégalais Senghor, l’Ivoirien Houphouët-Boigny, le Marocain Hassan II ,  le Ghanéen Nkrumah, le Congolais Lumumba et l’Algérien Ben Bella etc…

LIRE AUSSI : Découvrez le temps qu’il a fallu à ces milliardaires, que vous connaissez, pour devenir les plus riches du monde

Béchir Ben Yahmed a laissé le journal aux mains de ses fils Amir et Marwane et François Soudan le directeur de la rédaction.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi