Josey : une vraie voleuse ou une artiste professionnelle?

Josey
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La célèbre artiste ivoirienne Josey est depuis un moment accusée de vol de projet par une dame sur la toile. Une accusation que la chanteuse n’a pas du tout digéré. Selon elle, il n’en est rien puisqu’elle n’était qu’entrain de faire son travail de façon professionnelle.

Pour faire taire ces rumeurs de vol de projet, Josey a publié une vidéo sur sa page Facebook.

Une occasion pour elle de démontrer à tous ses détracteurs qu’elle n’est de près ou de loin liée à cette accusation qui est entrain de ternir son image.

Josey  a expliqué dans la vidéo publiée sur sa page Facebook :

«J’ai été contacté pour un événement prévu pour le 10 octobre. Mon manager est allé rencontrer les organisateurs, ils sont tombés d’accord sur certains principes, ils ont encaissé un acompte du cachet. Et je devais faire une vidéo pour confirmer ma présence, et la publier sur ma page. Chose que j’ai faite. Mais, cet après-midi, mon manager m’avertit que l’événement du 10 octobre est annulé… Et après, on m’envoie le lien d’une vidéo où il y a une dame qui dit que j’ai volé son projet», 

La chanteuse s’est également adressé à la femme qui l’accuse. Elle a dit :

«Qu’elle sache que j’ai été contactée par les organisateurs d’un spectacle qui avaient besoin d’un artiste. Je n’étais pas à leur réunion, je ne sais pas pourquoi ils ont reporté. Moi, je venais juste pour chanter parce que c’est ça mon travail… Je souhaiterais qu’elle arrête de m’insulter. Qu’elle règle ce problème avec les organisateurs»

0

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi