Kendall Jenner : « J’en ai marre de cette maison » , la star compte quitter son domicile après une intrusion et des menaces de mort

Kendall Jenner quitte domicile menacée de mort Malick Bowker
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Lundi dernier, le média TMZ a publié des informations stipulant que Kendall Jenner a été menacée de mort par un jeune homme de 24 ans qui avait traversé tout le pays pour mettre son plan à exécution.

Les faits sont troublants : un jeune homme Malik Bowker a menacé la jeune star de la tuer avec une arme à feu. Ensuite, le jeune homme a été placé dans un centre psychiatrique dont il sortirait probablement très bientôt selon Kendall Jenner après avoir parlé à un policier. Elle rajoute qu’elle ne connait pas le jeune homme en question. Ses menaces du dénommé Malik Bowker lui causent « de l’anxiété et une détresse émotionnelle« .

Aussi, il faut noter que malgré les agents de sécurité présents dans la résidence de la sœur de Kylie Jenner, le jeune homme a réussi à s’y introduire dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars et a commencé par frapper et à crier contre sa fenêtre.

Ce n’est qu’après que les agents ont su qu’ils était là et ont accouru. Le juge a donc décidé d’accorder à la jeune femme une ordonnance restrictive temporaire afin que Malik Bowker ne puisse plus s’approcher d’elle à moins d’environ 90 mètres.

Malgré toutes ces précautions, la star qui n’en est pas à la première intrusion dans son domicile, a décidé de prendre des mesures drastiques. Kendall Jenner va vivre dans une résidence entièrement fermée et va renforcer la sécurité autour de celle-ci.

LIRE AUSSI : Kendall Jenner serait-elle enceinte ? La star répond finalement

De toute évidence, elle ne désire plus retourner dans son ancien domicile et ce dernier sera peut être vendu. Elle a déclaré en avoir marre de cette maison, entre intrusions, harcèlements et des gens qui la suivent parfois, on comprend qu’elle ne veuille plus y habiter.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi