Kenya : 4 policiers arrêtés pour le meurtre du fils d’un aristocrate britannique

Ghana police ferme bureau LGBTQI

Quatre policiers kényans ont été emprisonnés après avoir été reconnus coupables d’homicide involontaire coupable pour la mort du fils d’un aristocrate britannique décédé sous leur garde en 2012.

Naftali Chege, Charles Wangombe Munyiri, Baraka Bulima et John Pamba ont été condamnés lundi à un total de 48 ans de prison pour avoir tué Alexander Monson, 28 ans, dans un poste de police de Mombasa il y a près de dix ans. 

Alexander, fils de Nicolas le 12e baron Monson, avait été arrêté aux premières heures du 19 mai pour avoir fumé du cannabis lors d’une soirée dans la station balnéaire de Diani.

Lire aussi :  Kenya : en colère, cette femme a tenté de venger son petit ami blessé au cours d'un match de football

Il était en «bonne santé» lorsque la police l’a emmené, mais les policiers ont téléphoné à son père plus tard le même jour pour lui dire qu’Alexander était décédé – apparemment d’une overdose de drogue.

Alexandre Monson

Cela a déclenché un combat de plusieurs années de la part des Monsons pour découvrir qui était responsable de la mort d’Alexandre et les traduire en justice, qui touche maintenant à sa fin.

Lire aussi :  Kenya : Les causes de l'étrange incendie sur le mont Kilimandjaro

Le juge de la Haute Cour du Kenya, Eric Ogola, a rendu le verdict de culpabilité devant le tribunal de Mombasa aujourd’hui, accusant la police d’avoir « dissimulé » la mort d’Alexandre.

« Je suis reconnaissante qu’après cette longue attente, justice ait été rendue pour mon fils décédé », a déclaré la mère d’Alexander, Hilary Monson, au tribunal, retenant ses larmes.

Lire aussi :  Violente bagarre entre les Princes Harry et William , l'actrice Meghan Markle impliquée

« Cela devrait envoyer un message fort à la police kenyane pour qu’elle respecte la vie humaine. »

Alexandre Monson

Alexander Monson, 28 ans, est décédé alors qu’il était en garde à vue au Kenya en 2012 de ce que les policiers ont qualifié d’overdose de drogue – avant qu’une enquête ne décide qu’il a été battu à mort

Quatre policiers kenyans - Naftali Chege, Charles Wangombe Munyiri, Baraka Bulima et John Pamba - ont maintenant été reconnus coupables d'homicide involontaire coupable

LIRE AUSSI : Agnes Tirop : Son mari Kipchumba Rotich avoue à sa famille l’avoir poignardée dans le cou et dans l’abdomen

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi