Kobe Bryant : Bonne nouvelle pour ses fans

Kobe Bryant
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

«Kobe Bryant et sa fille Gianna ne seraient pas décédés des suites de leur accident dans l’hélicoptère». C’est une annonce qu’on aurait aimé vous faire, mais qui n’est pas d’actualité, comme vous le savez. Plutôt une autre bonne nouvelle qui fait du tollé actuellement aux États-Unis par rapport aux prénoms de la star et de sa fille.

En effet, les prénoms de  »Kobe » Bryant et sa fille  »Gianna » ont connu un regain de popularité incroyable aux Etats-Unis. L’information est donnée par le site BabyCenter, dont les données ont été relayées par la chaîne américaine CNN. Selon cette source, les attributions du prénom Kobe ont augmenté de 175 % par rapport à l’année dernière.

Lire aussi : États-Unis : Une jeune femme enceinte est froidement assassinée

Ce fut le même constat pour le prénom de la fille du quintuple champion NBA, Gianna, décédée elle aussi dans le dramatique accident de janvier. Âgée seulement de 13 ans, le prénom de la fille de Kobe a également rencontré un engouement auprès des jeunes parents. L’attribution de ce prénom a connu un bond de 216 % par rapport à 2019.

Cela permet ainsi à Gianna de s’imposer dans le top 100 des prénoms de fille les plus populaires aux États-Unis, à la 24e place. Malgré son regain de popularité, le prénom Kobe n’a pas réussi, pour sa part, à se faire une place parmi les 100 premiers côté garçon.

Kobe Bryant, l’une des plus grandes stars de la NBA, est décédé en janvier 2020 dernier dans le crash de son hélicoptère dans le sud de la Californie, plongeant les fans et le monde sportif dans l’affliction. C’est ainsi que le prénom du défunt basketteur a connu un regain de popularité aux États-Unis en 2020.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi