Kobe Bryant : Sa femme Vanessa s’en prend à Meek Mill, voici ses raisons

Vanessa Bryant offensée Meek Mill
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Vanessa Bryant a ouvertement déclaré qu’elle a été offensée par l’une des paroles de Meek Mill d’une chanson qu’il a réalisé avec Lil Baby.

« This b**ch I’m f**kin’ always tell me that she love me, but she ain’t ever showed me

Yeah, and if I ever lack, I’m goin’ out with my chopper, it be another Kobe. »

Littéralement traduit par : « Cette p*te que je b**se tous les jours me dit qu’elle m’aime mais elle ne me l’a jamais montré. Si je manque et que je sors avec mon hélicoptère, ce sera un autre Kobe. »

Un passage qui l’a placé sous le feu de bon nombre de critiques. En effet, les internautes pensent qu’ils salissent la mémoire de leur joueur de basket préféré, Kobe Bryant, décédé dans un crash d’avion, de même que sa fille Gigi en janvier 2020.

LIRE AUSSI : Décès de Kobe Bryant : Les enquêtes révèlent les causes troublantes du crash

Les paroles étant parvenues aux oreilles de sa femme Vanessa Bryant qui a tout de suite réagi publiquement :

« Cher @MeekMill, cette ligne me semble très irrespectueuse et insensible… Je n’ai pas l’habitude d’écouter vos musiques mais je pense que vous pouvez faire mieux… Si vous êtes un fan de mon mari, c’est bien. Il y a de meilleures façons de montrer votre admiration à mon mari. Ceci manque de tact et de respect. « 

Par ailleurs, Candace Parker, une autre star du basket américain proche de la famille a tout de suite apporté son soutien à Vanessa :

 » Je suis désolée que vous et vos filles, vous devriez traiter avec des m*rd*s de ce type. Ce n’est pas juste. »

Après tout cet épisode de lynchage en ligne, le rappeur a déclaré s’être excusé en privé auprès de la veuve Bryant et que ce n’était pas contre une famille en deuil qu’il a chanté.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi