L’ Arabie saoudite interdit les mariages d’enfants… ou presque

Arabie saoudite mariages d'enfants
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le ministère de la Justice d’Arabie saoudite a interdit le mariage des personnes de moins de 18 ans. Il a également fixé à 18 ans l’âge minimum du mariage.

Le ministre de la Justice et président du Conseil supérieur de la magistrature, Cheikh Walid Al-Samaani, a publié la nouvelle directive dans une circulaire envoyée à tous les tribunaux du Royaume d’Arabie saoudite.
Les mariages d’enfants sont monnaie courante en Arabie saoudite, une fille sur sept se mariant avant l’âge de 18 ans. Selon l’arrêt du ministère de la Justice, tout adolescent de moins de 18 ans sera désormais déféré devant des tribunaux spécialisés qui évalueront s’il peut se marier ou non.

Arabie saoudite mariages d'enfants


Le travail de ces tribunaux est d’étudier chaque cas de mariage d’enfants pour confirmer que le futur conjoint de moins de 18 ans, garçon ou fille, ne sera pas lésé à la suite de ce mariage et que cette union sera dans le meilleur intérêt du jeune.
Cette nouvelle décision fait suite à une loi antérieure qui a été révélée en janvier de cette année et qui interdit le mariage des enfants de moins de 15 ans. Avant cette dernière, l’Arabie saoudite n’avait pas d’âge légal minimum pour le mariage.

Arabie saoudite mariages d'enfants
La Princesse Haya, l’émir et leur fille Sheikha Al Jalila en visite en Angleterre

En 2019, la Princesse Haya – épouse de l’émir de Dubai et soeur du roi de Jordanie – a fui Dubai quand elle a appris que son mari allait donner en mariage leur fille de 12 ans (elle en avait 11) au Prince héritier de l’Arabie Saoudite, Mohamed ben Salmane âgé de 35 ans. Une bataille judiciaire féroce s’en suivit. La Princesse Haya le gagna finalement avec l’aide de son frère aîné, qui la nomma à l’ambassade de Jordanie à Londres, où elle a trouvé refuge.



0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi