La Chine empêche l’équipe de l’OMS d’entrer dans le pays pour étudier les origines du coronavirus

OMS chine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé que la Chine avait empêché son équipe enquêtant sur les origines de la pandémie de coronavirus d’entrer dans le pays.
Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a fait cette annonce le mercredi 6 janvier, affirmant que deux scientifiques de l’équipe des Nations Unies avaient déjà quitté leur pays d’origine pour Wuhan quand on leur avait dit que le gouvernement chinois n’avait pas approuvé les autorisations nécessaires pour entrer dans le pays.

OMS chine


L’OMS a déclaré que les arrangements avaient été préalablement convenus conjointement avec la Chine.
« Je suis très déçu de cette nouvelle », a déclaré Tedros lors d’une conférence de presse à Genève.
Il a ajouté :


« J’ai été en contact avec de hauts responsables chinois et j’ai une fois de plus précisé que la mission était une priorité pour l’OMS et l’équipe internationale. »


Tedros a déclaré que l’OMS était « impatiente de lancer la mission le plus tôt possible » et qu’il avait reçu l’assurance que Pékin accélérait la procédure interne pour « le déploiement le plus tôt possible ».

Le Dr Michael Ryan, directeur exécutif du programme d’urgence sanitaire de l’OMS, a déclaré qu’un membre de l’équipe était déjà rentré chez lui tandis que l’autre attendait en transit dans un pays tiers.
Ce dernier a ajouté que l’équipe espérait que c’était « juste un problème logistique et bureaucratique » qui peut être résolu de « bonne foi dans les heures à venir et recommencer le déploiement de l’équipe dès que possible ».

OMS chine


L’OMS a déclaré qu’elle souhaitait que son équipe de scientifiques mondiaux ait accès à des sites clés pour enquêter sur l’origine du virus, détecté pour la première fois à Wuhan en décembre 2019, et son probable passage d’une espèce hôte non identifiée à l’homme.
En mai, l’OMS a accepté de mener une enquête sur la pandémie après que plus de 100 pays ont signé une résolution appelant à une enquête indépendante.
Lors d’un point de presse le mercredi 6 janvier, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré que la Chine avait « toujours eu une attitude ouverte, transparente et responsable » sur la recherche de l’origine du virus.


Hua a déclaré que la Chine avait précédemment accueilli des experts de l’OMS dans le pays et a déclaré que l’équipe d’enquête de l’ONU et les experts chinois avaient « maintenu des interactions fréquentes », y compris quatre réunions vidéo entre octobre et décembre. Hua a déclaré :


« Afin de garantir que le groupe d’experts internationaux qui vient en Chine puisse fonctionner sans heurts, il est nécessaire de remplir les procédures nécessaires et de prendre des dispositions spécifiques pertinentes. Les deux parties sont toujours en train de négocier à ce sujet ».


Le président américain Donald Trump a blâmé à plusieurs reprises la Chine pour la pandémie mondiale et a annoncé que les États-Unis mettraient fin à leurs relations avec l’OMS, affirmant que la Chine n’avait pas correctement communiqué les informations dont elle disposait sur le coronavirus et avait fait pression sur l’OMS pour qu’elle « induise le monde en erreur ».

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi