Le Molare révèle les secrets de sa réussite financière

Molare
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Depuis la Jet Set, le nom de Molare a toujours rimé avec argent, luxe et aisance. Il est à l’évidence un homme avec une vie réussie et épanouie. Mais comment Molare a pu rentrer dans ce cercle fermé de riches et surtout garder le cap jusqu’à présent ? Le promoteur de Primud révèle le secret de sa réussite.

En effet tout est parti d’une photo décontractée que Molare a publié. La photo a été prise à côté de sa voiture qui ne passe pas inaperçue ce jeudi 5 novembre 2020. Il y a écrit en légende «Eza fraîcheur».

Un fan du promoteur a donc saisi l’occasion pour lui demander de lui révéler le secret de son confort financier.

Lire aussi : Que s’est il vraiment passé entre Molare et le Roi du Maroc ?

Selon Molare, pour se faire de l’argent, il faut d’abord travailler et après investir :

«le travail et après les investissements» a-t-il répondu simplement au fan.

Dernièrement, invité sur Life Tv, l’homme de 41 ans disait que les investissements sont vraiment ce qui lui rapportent de l’argent et non les organisations de spectacles comme pensent certains.

Par ailleurs, en plus d’être un acharné au travail, Soumahoro Moryféré est un donneur, quelqu’un qui a la main sur le coeur. Molare a aidé de nombreuses personnes et souligne qu’il n’est pas prêt de s’arrêter : «je vais faire le bien tant que je peux. c’est Dieu qui voit, où seront les uns et les autres» avait-il affirmé.

Molare est propriétaire de quatre entreprises. M.GROUP pour l’événementiel et de différents festivals, 10 positif spécialisé dans l’implémentation évènementielle et M prod pour la production artistique.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi