Le Rwanda va cultiver du cannabis médical, strictement destiné à l’exportation

Rwanda Cannabis
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le Rwanda a approuvé la production de cannabis médical strictement destiné à l’exportation, même si son utilisation reste illégale dans le pays. Le pays cherche à cibler les marchés à croissance rapide aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Les directives pour la production et l’exportation de cannabis médical au Rwanda ont été approuvées par le cabinet lundi.

Rwanda Cannabis

Un communiqué du gouvernement a déclaré mercredi qu’il ne changerait pas les lois locales strictes concernant la consommation de marijuana. Le communiqué indique :


« Le Rwanda commencera à recevoir des demandes de licences d’investisseurs intéressés pour cette culture thérapeutique de grande valeur. Ce cadre d’investissement n’affecte pas le statut juridique de la consommation de cannabis au Rwanda, qui reste interdit ».

Le Rwanda Development Board a déclaré que plusieurs entreprises avaient soumissionné pour commencer la production de masse. La petite nation d’Afrique de l’Est cherche assidûment une part du marché du cannabis médical de plusieurs milliards de dollars.
La PDG du conseil, Clare Akamanzi, a déclaré :


«Nous avons des investisseurs intéressés avec lesquels nous allons travailler pour les prochains jours, maintenant que nous avons des lignes directrices en place pour voir comment le Rwanda peut contribuer à la recherche médicale dans le monde. Les États-Unis, le Canada et l’UE sont de grands marchés sur lesquels nous voyons acheter des produits ».


Les autorités n’ont pas encore donné de détails sur le début de la production ou sur l’emplacement des fermes de cannabis dans le pays. Le secteur de l’agriculture est le principal employeur dans le pays.

Clare Akamanzi a ajouté que toute personne autorisée à cultiver du cannabis sera « tenue d’avoir un programme de sécurité très solide qui doit être approuvé par nos organes de sécurité ». Elle a conclu :


« Il y aura des mesures fortes, notamment des caméras de vidéosurveillance, des tours de guet, des lampadaires et la sécurité humaine. Cela garantira que la récolte ne quitte pas la ferme pour aller au marché local.
Nous n’autoriserons absolument aucune autre utilisation de la culture – même récréative – autre que la recherche médicale. »

Les arrestations pour usage de cannabis sont pratiquées presque quotidiennement au Rwanda.

Rwanda Cannabis

Les médecins n’ont pas le droit de le prescrire comme médicament. L’usage du stupéfiant peut être puni d’une peine d’emprisonnement de deux ans. Tandis que ceux qui le vendent risquent jusqu’à 20 ans de prison ou même la réclusion à perpétuité dans les «cas graves», selon le code pénal du pays.
Frank Habineza, chef du Parti vert de l’opposition, a déclaré :


«Je soutiens pleinement la position du gouvernement de produire du cannabis à des fins médicinales. Mais je pense que cela devrait être pleinement légalisé ».

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi