Les vraies raisons du départ de Diam’s dans le rap français

Les vraies raisons du départ de Diam’s dans le rap français
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La chanteuse Diam’s a mis un terme à sa carrière en 2012. Nous savons qu’elle a décidé de se consacrer à sa famille et à sa foi, après une terrible descente aux enfers liée à la célébrité. Le monde du show-business étant ce qu’il est, Diam’s a préférée s’en éloigné.

Cependant, le rappeur Sinik, qui était très proche d’elle à l’époque, est revenu sur cette période difficile et très décisive pour Diam’s, dans une interview accordée au site rapunchline.

« On l’a défendue a une époque ou la terre entière était contre elle. Y’a eu des périodes très très difficiles. Le succès en soi c’est difficile et son succès à elle était encore pire, parce que c’était un succès à autre niveau… »

Pour le musicien de 40 ans, la conversion de Diam’s n’a pas du tout été une surprise.

« La religion, ça fait depuis les années 2000 qu’on parle de ça. Elle était déjà là-dedans, on s’en parlait déjà, elle avait déjà une sensibilité ».

Mais Diam’s a dû prendre son temps avant d’acter sa décision :

« Elle est partie dans un très haut niveau musical et c’est difficile de mettre un frein à tout ça du jour au lendemain ».

« Mais moi je savais qu’elle arriverait un jour là où elle en est aujourd’hui. C’était ancré. Ça se voyait que c’était quelque chose qui lui parlait. et moi qui l’ai très très bien connue. Je peux te dire que c’est quasiment la seule chose que j’ai vu l’apaiser ».

Sinik assure qu’il était certain que Diam’s se convertirait un jour. Le rappeur s’exprime d’ailleurs très heureux de la voir aujourd’hui si épanouie.

Les vraies raisons du départ de Diam’s dans le rap français

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi