L’influenceur nigérian Hushpuppi cité dans une nouvelle affaire de blanchiment d’argent

Hushpuppi influenceur nigérian cité nouvelle affaire blanchiment d'argent
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

C’est l’histoire de la chute d’un influenceur nigérian suivi par plus de 2,5 millions d’abonnés sur Instagram.

Entre 2012 et 2020 Hushpuppi connu à l’état civil comme Ramon Abbas, brillait sur les réseaux sociaux. Il montrait sa bonne fortune en s’affichant avec des jets privés, montres, vêtements de créateurs et voitures.

Fin juin 2020, alors qu’il est à Dubaï, en Arabie Saoudite, les forces de l’ordre l’arrêtent. Le 03 juillet, il est transféré aux Etats-Unis. Il est recherché pour blanchiment de centaines de millions de dollars et fraude par compromission de courrier électronique professionnel (BEC).

LIRE AUSSI : Le FBI : « Hushpuppi fait partie d’une bande de pirates informatiques nord-coréens qui sont les plus grands voleurs de banque au monde »

L’homme de 38 ans devrait être entendu par la justice en fin d’année 2020. Cependant la pandémie de la Covid-19, retarde les choses. Mercredi dernier, le ministère de la justice a révélé l’une des affaires de blanchiment d’argent qui implique le nigérian . Il s’agit d’une vaste conspiration criminelle internationale impliquant de présumés pirates militaires nord-coréens.

Un cyber-vol de 14,7 millions de dollars

Ceux-ci mène à une « série de cyberattaques destructrices, pour voler, et extorquer plus de 1,3 milliard d’argent et de crypto-monnaie aux institutions financières et aux entreprises » selon le ministère américain de la justice. Ramon « Hushpuppi » Abbas est accusé d’avoir travaillé avec ces hackers nord-coréens pour blanchir des fonds. Il aurait aussi participé au « cyber-braquage » d’une une institution financière étrangère en février 2019.

La somme détournée serait de 14,7 millions de dollars. La date et le montant correspondent au cyber-braquage de la banque maltaise de La Valette. Malte confirme l’information mais parle plutôt de 13 millions de dollars. Les montants seront alors « tracés » et « annulés » et aucun des clients de la banque n’a perdu son argent.

L’homme de 38 ans sera entendu par la justice en fin d’année 2020 mais la pandémie de la Covid-19, a retardé les choses. 

LIRE AUSSI : Top 10 des choses à savoir sur Pop Smoke

Mercredi dernier, le ministère de la justice a révélé l’une des affaires de blanchiment d’argent qui implique le nigérian . Il s’agit d’une vaste conspiration criminelle internationale impliquant de présumés pirates militaires nord-coréens.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi