Mali / Attentats de Bamako en 2015 : 2 accusés condamnés à mort

Mali / Attentats de Bamako en 2015 : 2 accusés condamnés à mort
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Au Mali, après deux jours d’un procès placé sous haute sécurité, la justice malienne a tranché au sujet des attentats survenus à Bamako en 2015.

Le Mauritanien Fawaz Ould Ahmed, dit « Ibrahim 10 », et son co-accusé malien Sadou Chaka, ont été reconnus coupables des attentats perpétrés à l’hôtel Radisson Blu et au restaurant La Terrasse.

Le procureur a requis la peine capitale, une sentence qui n’a plus été appliquée depuis près de 40 ans au Mali. Un troisième prévenu, absent, a été condamné par contumace à la même peine.

Lire aussi : Elle publie la conversation choquante qu’elle a eu avec son petit ami

Fawaz Ould Ahmed avait dans la matinée revendiqué les deux attentats se disant se disant « fier » d’avoir agi « par vengeance » après la publication de caricatures du prophète Mahomet par l’hebdomadaire français Charlie Hebdo.

Les attaques de 2015 a Bamako avaient fait 25 victimes dans la capitale malienne

En France, c’est Samuel Paty, professeur d’histoire qui est attentat islamiste, décapité le 16 octobre dernier pour avoir montré ces mêmes caricatures à ses élèves.

Avec AN

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi