Mark Zuckerberg annonce que Donald Trump a été banni indéfiniment de Facebook et Instagram

Donald Trump Facebook
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La COO de Facebook, Sherry Sandberg, a initialement annoncé que Donald Trump avait été banni de la plateforme pendant 24 heures, écrivant :


« Je suis profondément troublée par la violence qui a eu lieu aujourd’hui au Capitole américain. La transition pacifique du pouvoir est la pierre angulaire de notre démocratie. Joe Biden a été élu prochain président des États-Unis avec des résultats certifiés par les 50 États et le District de Columbia. Nous devons nous unir pour nous concentrer sur les problèmes critiques auxquels notre pays est confronté – mettre fin à la pandémie et aider notre économie à se redresser.
Chez Facebook, nous traitons les événements violents d’aujourd’hui comme une urgence. Nous limitons les comptes Facebook et Instagram du président Trump pour les prochaines 24 heures, ce qui signifie qu’il perdra la possibilité de publier sur les deux plateformes. Nous prenons également un certain nombre d’autres actions décrites dans cet article de notre vice-président de l’intégrité Guy Rosen. »

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé plus tard que l’interdiction du compte de Trump avait été prolongée indéfiniment.

Donald Trump Facebook

Il a écrit :

« Les événements choquants des dernières 24 heures démontrent clairement que le président Donald Trump a l’intention d’utiliser le temps qu’il lui reste pour saper la transition pacifique et légale du pouvoir à son successeur élu, Joe Biden.
Sa décision d’utiliser sa plateforme pour tolérer plutôt que condamner les actions de ses partisans au Capitole, a à juste titre dérangé les gens aux États-Unis et dans le monde. Nous avons supprimé ces déclarations hier parce que nous avons jugé que leur effet – et probablement leur intention – serait de provoquer de nouvelles violences.
Suite à la certification des résultats des élections par le Congrès, la priorité pour tout le pays doit désormais être de faire en sorte que les 13 jours restants et les jours après l’inauguration se déroulent dans le calme et conformément aux normes démocratiques établies.
Au cours des dernières années, nous avons autorisé le président Trump à utiliser notre plateforme conformément à nos propres règles, en supprimant parfois du contenu ou en étiquetant ses publications lorsqu’elles enfreignent nos politiques. Nous l’avons fait parce que nous pensons que le public a le droit d’accès le plus large possible au discours politique, voire controversé, mais le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l’utilisation de notre plateforme pour inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu.
Nous pensons que les risques de permettre au président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop grands. Par conséquent, nous étendons le blocage que nous avons placé sur ses comptes Facebook et Instagram indéfiniment et pendant au moins les deux prochaines semaines jusqu’à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée. »


Facebook et Twitter ont bloqué temporairement les comptes de Donald Trump mercredi à la suite de la publication du Président sortant sur un contenu qui incitait ses abonnés à la violence.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi