Match Tunisie-Mali : L’arbitre Sikazwe dans un état grave aurait été transporté d’urgence à l’hôpital !

Sikazwe transporté d'urgence à l'hôpital
[wp_applaud]
[wp_applaud]

L’appel de la Tunisie à rejouer sa défaite controversée 1 à 0 face au Mali lors de la Coupe d’Afrique des Nations a été rejeté.

Le Mali a remporté le match d’ouverture du Groupe F 1-0, grâce à un penalty d’Ibrahima Kone, mais le match a été éclipsé par le mauvais arbitrage de l’arbitre zambien Janny Sikazwe.

Sikazwe a sifflé à plein temps avec seulement 85 minutes jouées avant de reprendre le jeu pendant quatre minutes, pour souffler à nouveau après seulement 89 minutes et 43 secondes de l’affrontement.

La Tunisie, qui avait un avantage après que le Mali ait été réduit à 10 hommes, était furieuse à l’arrivée précoce et cherchait une reprise à sanctionner par la Confédération africaine de football (CAF).

CAN 2022 : André Ayew cartonne les « petits joueurs » du Gabon

Le comité d’organisation du tournoi s’est réuni tard le jeudi 13 janvier pour déterminer la marche à suivre et a conclu que la victoire du Mali est valable et que la demande de rejeu de la Tunisie est infructueuse.

« Le comité d’organisation a décidé de rejeter la réclamation déposée par l’équipe tunisienne. Pour homologuer le résultat du match comme 1-0 en faveur du Mali », lit-on dans un communiqué de la CAF.

Après avoir été escorté à travers un blocus du personnel de sécurité, Sikazwe a demandé aux deux groupes de joueurs de retourner sur le terrain 40 minutes après leur départ.

Lire aussi :  OFFICIEL : Messi est Ballon d'Or 2021 devant Cristiano, Lewandowski et Benzema

La conférence de presse d’après-match de l’entraîneur malien Mohamed Magassouba a été interrompue car il a été annoncé que les trois dernières minutes du match seraient jouées.

Environ 40 minutes plus tard, les joueurs et officiels maliens sont revenus sur le terrain mais les joueurs tunisiens ont refusé car ils auraient déjà pris leurs bains de glace.

Expliquant pourquoi ses joueurs ne sont pas revenus, le patron de la Tunisie, Mondher Kebaier, a déclaré que l’arbitrage « inexplicable » ne laissait aucune option.

« C’est une situation difficile à gérer », a-t-il déclaré aux journalistes. «L’arbitre a également soufflé avec cinq minutes à jouer en première mi-temps.

«Puis il a soufflé après 89 minutes dans la seconde, nous refusant pratiquement sept ou huit minutes de temps additionnel.

« Sa décision est inexplicable. Je ne comprends pas comment il a pris sa décision et nous verrons ce qui se passera maintenant.

Interrogé sur les événements après le match pour essayer de faire revenir les joueurs, Kebaier a conclu: « Il a soufflé à plein temps et nous a demandé d’aller dans le vestiaire. » Les joueurs étaient dans leurs bains de glace lorsqu’on leur a demandé de sortir.

« En 30 ans dans ce métier, je n’ai jamais rien vu de tel. »

Il a été révélé jeudi que l’arbitre au centre du match controversé souffrait d’un coup de chaleur et d’une grave déshydratation et avait été transporté à l’hôpital après le match, selon l’homme en charge de l’arbitrage à la CAN.

Lire aussi :  Sadio Mané à Liverpool : "Je n'ai plus de sentiments pour ce club"

Samuel Eto’o : La liste des collaborateurs qu’il veut virer après la CAN aurait fuité

Sikazwe transporté d’urgence à l’hôpital après le match

Le chef des arbitres de la CAN, Essam Abdel-Fatah, a défendu la performance de Sikazwe – qui a officié lors de la Coupe du monde 2018 – en insistant sur le fait qu’il souffrait des effets de la chaleur de 34 degrés et de 65 % d’humidité à Limbe, au Cameroun.

« L’arbitre a souffert d’un coup de chaleur et d’une déshydratation très grave, ce qui lui a fait perdre sa concentration et a été transporté à l’hôpital », a déclaré Abdel-Fatah à Al-Laib de MBC Egypt.

« Cela lui a fait perdre du temps à la 80e minute et il a terminé le match à la 85e minute. Il est revenu après les instructions du personnel adjoint, puis est revenu pour terminer le match à la 89e minute.

« Lorsque la crise s’est produite et que les objections et le contrôle ont été perdus dans le match, le quatrième arbitre était celui qui allait terminer le match [au lieu de Sikazwe], mais l’une des deux équipes a refusé.

Janny Sikazwe : 5 choses « jamais révélées » sur le mystérieux arbitre du match Tunisie-Mali

Lire aussi :  Covid-19 : Zidane sous la menace du virus et placé en isolement
Tim Treza
Suivez-moi

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi