Mgr Ignace BESSI Dogbo à Ouattara et Gbagbo: « Evitez les oiseaux de mauvaises augures »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane OUATTARA a reçu mardi 27 juillet 2021 au Palais de la Présidence à Abidjan Plateau, Laurent GBAGBO.

Pour le Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire, cette rencontre était « longtemps attendue par les ivoiriens » pour briser le mur de glace entre ces deux hommes politiques, décrisper l’atmosphère politique ainsi offrir une nouvelle chance à la paix et la réconciliation dans le pays
« Il y a un temps pour faire la guerre et il y a un temps pour faire la paix (…) quand des hommes sont forts et recherchent l’intérêt de leur peuple, il y a un temps qu’on appelle le Kairos, le temps favorable qu’il faut savoir saisir aller à la paix. Et je pense que ce geste qui a été posé de la rencontre entre le président de la République Alassane OUATTARA et l’ancien président GBAGBO, c’est un geste qui vient à point nommé pour permettre d’avancer. C’est un élément important dans ce processus acharné de la réconciliation. Et pour nous église catholique qui avons dégagé une vision d’une Eglise Communion autonome au service de tous (…) afin d’accompagner le processus de la réconciliation, nous ne pouvons que nous réjouir que ce processus en cours déjà en cours durant plusieurs années dans le pays ait atteint un stade important non négligeable » a-t-laissé entendre.
L’archevêque métropolitain de Korhogo dans cet entretien qu’il nous accordé au siège de la Conférence Episcopale à Abidjan Cocody a souhaité que cet important pas fait sur le chemin de la réconciliation ne soit pas une vue de l’esprit « que ce virage ne tourne pas en mirage, parce que ce virage peut devenir un mirage si on ne joue pas franc jeu. Il faut que ces gestes se multiplient et qu’on aille de hauteur en hauteur jusqu’arriver au sommet de la montagne où se trouve la paix pour tous »
Pour entretenir cette lueur de paix dans le pays Mgr BESSI a conseillé aux présidents OUATTARA et GBAGBO d’« éviter que les oiseaux de mauvaises augures qui n’ont pas intérêt à ce que la réconciliation advienne puissent jeter l’huile sur le feu. Nous sommes des hommes, effectivement on peut biaiser mais regardons le fait brut, il n’aurait pas pu exister il y a quelques temps, mais il a existé, il faut lui donner tout le sérieux, la gravité, la valeur qui doivent recouvrir cette rencontre et lui donner toutes ses chances de permettre une accélération du processus dans la vérité, la transparence, la clarté et dans la recherche de l’intérêt commun, les intérêts particuliers ne conduiront pas à la paix » a fait savoir Mgr Ignace BESSI Dogbo.
Notons que ces deux géants de la politique ivoirienne ne se sont plus vu depuis leur dernier tête-à-tête le 25 novembre 2021 lors du débat télévisé quelques jours avant le deuxième tour de la Présidentielle d’octobre 2010.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire : Gbagbo évoque avoir parlé de Soro avec Ouattara

Kevin Aka

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi