Mikel Obi : La légende des Super Eagles annonce sa retraite après 20 ans de football

Mikel Obi : La légende des Super Eagles annonce sa retraite après 20 ans de football

L’ancien capitaine des Super Eagles John Mikel Obi a annoncé sa retraite du football après 20 ans. Le Nigérian restera dans les mémoires comme l’un des meilleurs milieux de terrain africains de tous les temps.

La légende de Chelsea s’est rendue sur sa page officielle Instagram mardi 27 septembre dans l’après-midi pour faire cette annonce. Mikel a remercié toutes les personnes qui ont soutenu sa carrière de footballeur.

Lire aussi :  VIDEO-Une femme gifle son mari sur un plateau de télévision, la raison

Obi prend sa retraite en héros à l’âge de 35 ans avec des lauriers remportés en club et au pays. On se souvient qu’il faisait partie des joueurs des Super Eagles qui ont remporté la Coupe d’Afrique des Nations 2013 en Afrique du Sud.

Ce qu’a dit Mikel Obi annonçant sa retraite

”Il y a un dicton qui dit que “toutes les bonnes choses doivent avoir une fin”, et pour ma carrière de footballeur professionnel, ce jour est aujourd’hui.

”Je regarde les 20 dernières années de ma carrière, et je dois dire que je suis très satisfait de tout ce que j’ai pu réaliser et surtout de l’humain que cela a contribué à façonner.

”Tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien indéfectible de ma famille, de mes managers, de mes clubs, de mes entraîneurs, de mes coéquipiers et surtout de mes fans toujours fidèles. Vous m’avez soutenu dans les hauts et les bas, même les jours où je n’ai pas été à la hauteur de vos attentes. Je vous dis un grand merci.”

Mikel Obi a joué 91 matchs pour les Super Eagles du Nigeria en marquant six buts avant de quitter le football international en 2019.

Lire aussi :  Guerre en Ukraine : que font les dirigeants africains pour préserver la vie des noirs en Ukraine ?

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi