Miss France : Qui est Amandine Petit, la nouvelle miss sur qui beaucoup ne misaient pas

Miss France Amandine Petit
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Les cérémonies de miss France se suivent mais ne se ressemblent surtout celle de cette année avec l’élection de Amandine Petit qui n’était pas favorite selon plusieurs médias français. Mais elle l’a fait, elle a arraché la couronne et est devenue ce samedi 19 décembre la reine de la beauté française. Mais avant tout qui est cette charmante jeune femme originaire de la Normandie ?

Une cérémonies assez particulière


Ce Samedi 19 décembre 2020, Miss France 2021 est Miss Normandie, Amandine Petit. Elle succède à Clémence Botino. L’élection de Miss France 2021 s’est déroulée à huis-clos et sans public au Puy-du-Fou.
Outre les mesures indispensables liées à la Covid-19, cette cérémonie était le centenaire de l’élection Miss France. Pour l’occasion, un jury de 100% Miss France a été composé et présidé par Iris Mittenaere, Miss Univers 2016. L’élection de Miss France 2021 a été marquée également par les nombreuses accusations de favoritisme de Lou-Anne Orphelin, Miss Bourgogne et soeur cadette de Marine Lorphelin, Miss France 2013 puis 1ʳᵉ dauphine de Miss Monde 2013.

Miss France Amandine Petit

Amandine repérée par Malika Ménard


11 ans après le sacre de Malika Ménard, la Normandie remporte le titre de Miss France grâce à Amandine Petit. La jeune femme est née à Caen et est étudiante à l’IAE de Caen. Miss France 2021 a fait sa rentrée en Master 2 Management des établissements et des structures gérontologiques.

Amandine Petit doit une partie de son titre à Malika Ménard. Comme elle l’a expliqué au site Actu.fr, c’est à l’occasion d’une séance de dédicaces que Miss France 2010 a repéré la jeune Amandine et l’a ensuite incitée à se présenter à l’élection de Miss Normandie : “J’ai trouvé qu’elle avait tous les critères pour aller loin dans la compétition. Elle m’avait marquée : elle est grande, a de beaux yeux clairs, beaucoup d’élégance et de prestance. Elle a laissé passer un peu de temps et elle s’est représentée cinq ans après, en étant plus mature et ayant plus confiance en elle. Depuis son élection, on échange un peu par Instagram. Elle a l’air d’être très à l’aise dans cette aventure”, a déclaré Malika Ménard dans une interview accordée à Actu.fr.

Une Miss sans chichi et simple


Lors de cette même interview en septembre 2020, la nouvelle Miss France, qui se dit plutôt timide et introvertie, assurait vouloir devenir une miss “sans chichi” : “J’ai envie de montrer qu’on peut être miss sans chichis. Je suis une personne toute simple mais qui vit une parenthèse enchantée avec des paillettes pleins les yeux.”

Lire aussi : Maryline Kouadio, la miss Côte d’Ivoire 2020 répond enfin à son ex-copain


Une “surprise”


Amandine Petit ne partait pas favorite dans cette élection. Sa dauphine, Miss Provence, April Benayoum était donnée grande favorite. Cette année, c’est la jeune soeur de Marine Lorphelin qui a fait l’objet de toutes les attentions. Lou-Anne Lorphelin, Miss Bourgogne, est finalement arrivée quatrième dauphine. Sa soeur, Marine, Miss France 2013 était absente de l’élection.

Future directrice d’Ehpad ?


Amandine Petit est étudiante est étudiante en deuxième année de master de management des établissements et structures gérontologiques. C’est d’ailleurs un thème sur lequel elle a insisté lors de son discours de présentation. Son cursus pourrait donc l’amener à devenir directrice d’un Ehpad.s

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi