Miss Inde : Voici la success-story émouvante de Manya Singh

Miss Inde Manya Singh
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

On peut voir en Inde, une publicité où une jeune femme vêtue d’une chemise blanche impeccable arrive dans son nouveau bureau chic lors de son premier jour dans un pousse-pousse et, interrogée sur son choix de moyen de transport, elle déclare avec fierté que le conducteur de l’automobile est son père.

Miss Inde Manya Singh

Cette publicité avait touché le cœur de beaucoup d’Indiens. Bien que cette histoire soit inventée, l’histoire de la finaliste de Miss Inde 2020 récemment couronnée – Manya Singh est assez similaire.

Miss Inde Manya Singh


Manya Omprakash Singh, qui est né à Kushinagar, Uttar Pradesh – la terre choisie par les dieux pour leur incarnation, est la fille d’un conducteur d’autorickshaw. Manya n’a pas eu une enfance facile et elle l’a révélé dans un post Instagram contenant des photos de sa famille.

Miss Inde Manya Singh

Elle a écrit une longue note inspirante avec les images, parlant de sa mère hypothéquant ses bijoux pour permettre à Manya de terminer ses études, de sa fuite de chez elle et de divers emplois juste pour survivre, entre autres.

La légende disait :


« J’ai passé de nombreuses nuits sans nourriture et sans sommeil. J’ai passé de nombreux après-midi à marcher pendant des kilomètres. Mon sang, ma sueur et mes larmes se sont fondus dans le courage de poursuivre mes rêves. Étant la fille d’un conducteur de pousse-pousse, je n’ai jamais eu l’opportunité d’aller à l’école, car j’ai dû commencer à travailler à l’adolescence. Tous les vêtements que je portais étaient des vêtements de fortune. J’avais envie de livres, mais la chance n’était pas en ma faveur. Finalement, mes parents ont hypothéqué tous les petits bijoux que ma mère possédait pour s’assurer que je payais mes frais d’examen pour obtenir un diplôme (sic).
Ma mère a beaucoup souffert pour subvenir à mes besoins. À 14 ans, je me suis enfuie de chez moi. J’ai réussi à terminer mes études, je suis devenue lave-vaisselle le soir et j’ai travaillé dans un centre d’appels la nuit. J’ai marché des heures pour atteindre des endroits afin de pouvoir économiser le prix du pousse-pousse. Je suis ici aujourd’hui sur la scène du VLCC Femina Miss India 2020 pour élever mon père, ma mère et mon jeune frère et montrer au monde que tout est possible si vous êtes attaché à vous-même et à vos rêves. »


Lire aussi :

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi