Mort de Georges Floyd : Ce témoignage inattendu d’une femme pompier qui risque de tout faire basculer (Vidéo)

Procès Derek Chauvin Georges Floyd Genevieve Hansen témoin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

En mai 2020 dernier, Georges Floyd succombait sous le genou du policier Derek Chauvin lors d’une arrestation on ne peut plus muscler de l’afro américain. Pendant d’interminables minutes où il suffoquait sous le genou du policier lui répétant qu’il ne pouvait respirer, beaucoup de personnes ont assisté à la scène dont une jeune femme de 27 ans qui s’avère être un pompier.

Le procès de Derek Chauvin, âgé de 45 ans a déjà commencé et ceux des trois policiers présents avec lui à savoir Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao eux seront jugés en août prochain pour complicité de meurtre.

Pour commencer, la Cour a appelé à la barre une personne dont le nom n’avait pas été encore cité lors de la médiatisation de cette affaire.

Une jeune femme pompier dénommée Genevieve Hansen a tenu à témoigner contre ces policiers et rapporte un fait très étonnant qui s’est passé le jour de la mort de Georges Floyd. Exerçant le métier de pompier, la jeune femme dit avoir remarqué qu’un fluide s’échappait du corps de ce dernier mais que lorsqu’elle a essayé d’alerter les policiers, ceux-ci ne l’ont pas laissé faire.

Aussi, lorsqu’elle a encore essayé de leur indiquer comment faire puisque la victime n’avait plus de pouls, ils l’en ont empêché. Toute en larmes, Genevieve Hansen a déclaré qu’elle était très bouleversée et qu’elle n’a pas pu pratiquer de massage cardiaque sur le quadragénaire.

Et ce n’est pas tout!

La jeune fille qui avait filmé cette arrestation musclée, Darnella Frazier, a aussi témoigné contre ces policiers et a expliqué que depuis ce jour, elle a des insomnies. Même si elle demandait pardon chaque nuit à Georges Floyd, elle a reconnu que c’était la faute à ses policiers.

LIRE AUSSI : George Floyd : Le jury enfin composé; place maintenant au procès !

Enfin un autre témoin, Don William, qui est amateur de sport a déclaré que ce jour-là, que Derek Chavin pratiquait ce que l’on appelle « une prise d’étranglement sanguin », une technique qui permet de maintenir l’adversaire en coupant l’afflux du sang.

Même en informant le policier de son geste, ce dernier l’a tout simplement ignoré et il déclare avoir dû « appeler la police pour dénoncer la police. »

Pour les procureurs, il est clair que Georges Floyd a été assassiné de manière cruelle par ce policier qui a maintenu son genou sur son coup pendant près de neuf minutes et vingt-neuf secondes. Contre toute attente, la théorie de la défense repose sur le fait que George Floyd est mort d’une overdose au fentanyl et de problèmes de santé.

1

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi