Nathalie Koah sur la CAN 2021 : je n’ai reçu aucun salaire pour… »

Nathalie Koah
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le gouvernement camerounais afin de faciliter une bonne communication autour de la CAN 2021 a fait recours aux influenceurs du pays.

Pour se faire, une rencontre a été organisée entre le Ministre des Sports camerounais et les personnalités comme Coco Emilia, Nathalie Koah, Laura Dave, Victoria Fotso, Brice Albain, Nick Minono, Taphis et bien d’autres.

L’objectif de cette rencontre était que ces influenceurs véhiculent une bonne image de la CAN au Cameroun auprès des internautes.

Nathalie Koah révèle tout derrière cette rencontre

Alors qu’une internaute s’en prend à l’écrivaine Nathalie Koah de ne pas bien faire la mission qui lui a été recommandée, cette dernière n’est pas allé par quatre chemins et révèle avoir d’autres préoccupations mais aussi n’avoir pas été payé pour communiquer sur la CAN.

« En dehors de la CAN j’ai une vie et des occupations professionnelles qui doivent meubler ma page. Mon patriotisme et mon engagement d’hier et aujourd’hui ne sont pas motivés par aucun salaire alors j’y vais à mon rythme mais surtout au gré de mes envies.

Lire aussi :  CAN Cameroun 2022 : Voici la liste complète des pays qualifiés

Qu’il te soit retiré de la tête cette idée selon laquelle je suis investie d’une mission obligatoire par conséquent j’ai le devoir d’agir : NON » a-t-elle révélé.

Cette déclaration de Nathalie Koah vient éclairer les personnes  qui pensaient que ces influenceurs ont été payés pour accomplir cette mission.

T.Y.Sitsopé

LIRE AUSSI : Nathalie Koah : Poitrine gonflée, l’ex de Samuel Eto’o enflamme la toile (vidéo)

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi