NBA : Giannis Antetokounmpo bat le records du plus gros contrat de l’histoire en prolongeant avec les Bucks

Giannis Antetokounmpo
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

228 millions de dollars sur cinq ans, c’est le contrat historique que Giannis Antetokounmpo a décroché avec les Bucks en décidant de prolonger son bail.

Cette décision de prolongation fut la fin du suspense et surtout fin de l’angoisse pour les dirigeants et les fans des Bucks : Giannis Antetokounmpo a décidé de prolonger son bail avec sa franchise de toujours, et il va parapher un contrat de 228 millions de dollars sur cinq ans.


C’est tout simplement le plus gros contrat de l’histoire de la NBA pour celui qui était devenu cette saison le troisième joueur à remporter la même saison les trophées de MVP et de meilleur défenseur. Les deux autres ? Michael Jordan et Hakeem Olajuwon.

Immense soulagement chez les Bucks qui savent que le double MVP et leur franchise player sera sous contrat jusqu’en 2026, et il aura alors 32 ans. Il pourra tout de même tester le marché en 2025 s’il le souhaite.

Lire aussi : Boxe : Un youtubeur met KO une ancienne star de la NBA

Détails du contrat

Dans le détail, il touchera 27.5 millions de dollars de son précédent contrat lors de cette saison 2020/21 puis 39.3 millions de dollars en 2021/22, 42.4 millions en 2022/23, 45.6 millions en 2023/24, 48.7 millions en 2024/25 et enfin 51.9 millions de dollars en 2025/26, s’il décide d’activer sa « player option » pour cette ultime saison.

Il y a deux ans, le « Greek Freak » avait évoqué l’idée de faire toute sa carrière dans une seule franchise : « Kobe l’a fait. Tim Duncan l’a fait. Dirk Nowitzki l’a fait. Je veux faire partie de ces joueurs qui restent pour la ville, et qui jouent pour cette ville pendant 20 ans. »

Il y a quelques jours, il avait aussi insisté sur le fait qu’il se sentait bien à Milwaukee, sur le plan personnel, mais aussi sur le plan du jeu.

« Le basket est toujours au premier plan pour moi, que je sois comme aujourd’hui dans ma huitième année ou dans ma vingtième. J’adore la ville de Milwaukee, j’aime mon équipe et les victoires, mais je ne serais pas dans cette position si je ne me donnais pas à fond. C’est pourquoi je me concentre sur le travail. Vous saurez probablement plus vite que moi ce qui va se passer. C’est généralement le cas… »

Saison à venir

À propos de la saison à venir, il avait loué les qualités de Jrue Holiday, la principale recrue des Bucks, et il estimait que Milwaukee s’était amélioré cet été avec les changements.

« Les éliminations, ces deux dernières saisons, ont fait mal et on doit en tirer les leçons. Nous nous sommes beaucoup améliorés, mais nous devons encore nous améliorer. Tout le monde veut gagner le titre. Je joue aussi pour être le premier, pas le second. Mais il y a des étapes pour cela. Il faut travailler pour ça et ça fait mal. La saison passée, nous n’étions pas pas nous-mêmes dans la « bulle », et on était même loin de ce qu’on pouvait faire. Nous devons être les plus durs, les plus acharnés, les plus soudés… Je veux le titre, et personne ne le veut plus que moi, mais il faut passer par quelques étapes. J’espère que nous pourrons le faire cette année. »

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi