Neymar : En pleine crise de coronavirus, voici comment il fait la fête avec ses 500 invités au Brésil

Neymar
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Au moment où beaucoup de pays ont du enfermer leurs populations chez elles en ces périodes de fêtes de fin d’années pour éviter une incontrôlable propagation de la pandémie du coronavirus, certaines célébrités qui devraient donner l’exemple à l’instar du joueur de PSG Neymar, se livrent plutôt à des exactions.

Ah oui ! Neymar aurait invité plus de 500 personnes pour savourer les fêtes de fin d’années. Vous êtes tentés aussi de rejoindre le groupe au Brésil ? Lol !

L’agence de presse EFE rapporte que Neymar fait l’objet de vives critiques au Brésil, où un média a rapporté que le joueur avait décidé d’organiser une grande fête de fin d’année avec plusieurs centaines d’invités.

En ces temps de pandémie, les quelques lignes écrites publiées dans la presse locale n’ont pas manqué de déclencher une grande controverse. La réputée agence de presse espagnole EFE rapporte samedi que Neymar se trouve sous le feu des critiques au Brésil, à cause d’une fête de fin d’année qu’il organiserait. Les détracteurs du joueur du Paris Saint-Germain lui reprochent notamment l’un des éléments avancés par le média brésilien Globo, à savoir le fait qu’il aurait invité 500 personnes à son événement.

Lire aussi : Urgent-PSG : Le nom du nouvel entraineur est dévoilé

Globo, dans son court article, affirme même que cette soirée a déjà commencé et qu’elle se tiendrait dans une grande maison à Rio de Janeiro. Il est même précisé qu’un aménagement acoustique spécial a été imaginé pour éviter de déranger le voisinage avec des décibels trop élevés.

Discrétion sur les réseaux sociaux

Une consigne aurait aussi été donnée aux invités de ne pas utiliser de smartphone sur place, pour ne pas partager d’images sur les réseaux sociaux. Cette même directive avait été donnée aux convives de sa fête d’anniversaire organisée en début d’année à Paris, au très branché Yoyo du Palais de Tokyo.

Le bureau brésilien de l’agence de presse EFE relate ainsi que les réseaux sociaux sont, depuis, inondés de critiques contre le numéro 10 de la Seleção. Ce qui s’explique, notamment, par le lourd bilan subi par le Brésil face au coronavirus. Le vaste pays a en effet enregistré au moins 190.000 décès, pour plus de 7,4 millions de cas détectés. Et comme dans le monde entier, les chiffres des contaminations sont repartis à la hausse au cours des dernières semaines.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi