Nigéria : Le SWAT remplace désormais le SARS

nigéria swat
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La police nigériane a annoncé la création de l’unité des armes et tactiques spéciales (SWAT) pour remplacer la brigade spéciale anti-vol (SRAS) récemment dissoute.

Le SARS a été dissous, il y a quelques jours, à la suite des manifestations nationales contre les activités extrajudiciaires du groupe qui se sont intensifiées ces dernières années.

L’inspecteur général de la police, Mohammed Adamu, a déclaré dans un communiqué le mardi 13 octobre 2020 que le SWAT comblerait les lacunes laissées par le SRAS dont le rôle principal était de lutter contre les crimes violents, en particulier les vols à main armée et les enlèvements.

Lire aussi : L’inventeur du «tricycle Wazobia» veut devenir gouverneur aux États-Unis

«Pendant ce temps, l’IGP a mis en place une nouvelle équipe d’armes et tactiques spéciales (SWAT) qui comblera les lacunes résultant de la dissolution du défunt SRAS. Les futurs membres de cette nouvelle équipe subiront également un examen psychologique et médical pour vérifier leur aptitude et leur éligibilité à la nouvelle affectation. Ils doivent commencer à s’entraîner dans les différentes institutions de formation tactique de la police du pays, la semaine prochaine. Alors que le personnel des commandements de police dans le sud-est et le sud-sud sera formé au Collège de lutte contre le terrorisme, Nonwa-Tai, État de Rivers, ceux des commandements de police du nord et du sud-ouest seront formés au Collège de formation des forces mobiles de police, Ende, État de Nasarawa et l’École de formation des forces mobiles de police, Ila-Orangun, État d’Osun, respectivement. »

D’après le communiqué

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi