Nigeria : Pourquoi la population n’est pas intéressée par le 60ᵉ anniversaire d’indépendance ?

nigeria
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le Nigeria fête ce 1er octobre, son 60e anniversaire d’indépendance. Une occasion pour le pays de dresser le bilan de son évolution. Jusque-là, la population semble être vraiment froid vis-à-vis de cet anniversaire, et rien de grandiose ne s’annonce pour cette journée sur le sol nigérian. Pourquoi ?

En premier, la fureur du Covid-19 dans le pays empêche une organisation spectaculaire de cette célébration. Plusieurs gouvernements locaux, dont l’État de Lagos, ont annoncé qu’ils annulaient leur défilé militaire.

Le Président Muhammadu Buhari ne fera aucun discours public à part celui lancé sur les médias locaux. En général, l’intérêt des Nigérians pour cette date anniversaire semble être vraiment limité.

Lire aussi : RDC : L’OMS lance une enquête sur les agressions sexuelles

Ce 60ᵉ anniversaire de l’indépendance survient alors que le Nigeria traverse une crise économique.

Cette fête n’a donc rien de flamboyant pour le pays le plus peuplé d’Afrique à ce jour. Et l’intérêt pour ces célébrations reste limité dans le pays parcouru de fractures et confronté à des défis complexes, avec ses plus de 90 millions d’habitants vivant dans l’extrême pauvreté.

Des ballons verts et blancs ont été suspendus dans les magasins, et les panneaux lumineux de Lagos se sont parés des couleurs du drapeau national. C’est à Lagos, que le 1er octobre 1960, l’indépendance du Nigeria était proclamée, dans l’hippodrome de la ville.

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi