Ninho : Pourquoi le rappeur a quitté son label Mal Luné pour se lancer dans la restauration ?

Ninho et sa femme
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Au cours d’une interview donnée au Magazine Forbes, le rappeur français de 25 ans Ninho a annoncé sa séparation avec son label de toujours Mal Luné Music. Un divorce certes difficile pour le rappeur, mais c’est décidé, Ninho a envie d’aller voir ailleurs ou même pourquoi pas voler de ses propres ailes.

Lors d’un entretien accordé à Forbes, Nice a parlé du succès de Mal Luné Music :

« J’ai tout de suite été frappé par sa maturité.

Le petit maniait bien la langue de Molière.

Il écrivait comme un mec de 20 ans. […] Pendant cette période, il n’y avait aucune monétisation, ce n’était que l’investissement.

Il fallait même lui acheter des fringues, parfois assurer ses repas. C’était dur mais on y croyait. »

Ninho de son vrai nom William Nzobazola, a également répondu aux questions du magazine économique et a parlé de ses futurs projets d’investissement :

« Je voulais essayer de grandir, de transmettre mon expérience.

J’ai aussi envie de me lancer dans les affaires, de passer des réunions à des bureaux.

Pourquoi pas se diversifier, lancer des applis, voire même un resto ! Mais on n’est pas fâchés, on va continuer de bosser ensemble.

Je veux construire ma propre entreprise dans le respect de ceux qui m’ont soutenu pendant une décennie. »

À seulement 25 ans, le rappeur s’apprête à voler de ses propres ailes et quitte donc son label pour se lancer en solo. Ninho précise dans l’interview qu’il éprouve de la reconnaissance pour ses deux mentors qui ont fortement poussé sa carrière.

LIRE AUSSI : Le rappeur Ninho serait-il finalement en couple avec Angèle ?

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi