Ouganda : Une élève de 15 ans se suicide après avoir échoué à l’examen, voici la lettre qu’elle a laissée

élève suicide examen échec
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Une élève de 15 ans qui a passé ses examens de fin d’études primaires (PLE) à l’école primaire musulmane Bwikya de la ville de Hoima dans l’ouest de l’Ouganda l’année dernière, s’est suicidée après avoir eu de mauvais résultats.

Des proches ont déclaré à la police que Daphine Kimuli avait disparu de chez elle il y a trois jours après que le Conseil national d’examen de l’Ouganda (UNEB) a publié le 16 juillet 2021 les résultats du PLE de l’année dernière dans lesquels elle a obtenu un total de 25.

Les efforts de sa famille pour la retrouver se sont avérés vains. Cependant, son corps a été retrouvé accroché à un jacquier près de son domicile dans le quartier de Bwikya dans la division de Hoima Est le mercredi 21 juillet par un voisin de 35 ans, a déclaré M. Julius Hakiza, porte-parole de la police régionale d’Albertine.

Le voisin a signalé l’incident au poste de police de Kinuubi qui a déployé des agents de la scène du crime et l’équipe des homicides pour enquêter. 

« La scène a été photographiée et l’autopsie a été effectuée », a déclaré M. Hakiza à Daily Monitor UG.

M. Hakiza a déclaré que Kimuli avait laissé une note de suicide dans laquelle elle énumérait plusieurs personnes qu’elle décrivait comme ses ennemis.

« Elle a également affirmé qu’il y avait des gens qui se moquaient d’elle pour avoir mal performé dans PLE », a déclaré M. Hakiza.

La police a déclaré que la défunte avait toutefois conseillé à ses camarades et à ses proches de ne jamais se suicider.

Dans la note vue par la police, Kimuli a déclaré qu’elle avait décidé de laisser ses prétendus ennemis « pour profiter de leur monde alors qu’elle allait ailleurs

Deux personnes ont été arrêtées pour aider aux enquêtes. L’un des suspects aurait été retrouvé avec la note de Kimuli qu’elle a conservée sans en informer la famille de la jeune fille, seulement pour la porter à leur attention après sa mort. Elle a dit que Kimuli lui avait donné la note.

L’autre suspect est l’une des personnes que Kimuli a décrites comme ses « ennemis » dans la note. Les suspects sont actuellement détenus au commissariat central de Hoima.

Le directeur de l’école, M. Francis Bagonza, a décrit Kimuli comme une élève calme et bien disciplinée.

LIRE AUSSI : Une élève a été surprise par sa mère en boite fumant la chicha : La raclée du siècle ! (vidéo)

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi