Ovaires polykystiques : Voici ce que vous devez savoir si vous voulez avoir un bébé

Ovaires polykystiques : Voici ce que vous devez savoir si vous voulez avoir un bébé

Le syndrome des ovaires polykystiques se caractérise par l’ infertilité, l’hypertrophie des ovaires, les problèmes menstruels, l’excès de poils sur le visage et le corps, l’acné et l’obésité.

Les femmes qui en souffrent sont plus à risque d’être victimes d’autres pathologies telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiaques et le cancer de l’endomètre.

Selon les Centers for Disease and Prevention (CDC), le SOPK est la cause la plus fréquente d’infertilité chez les femmes . Affectant ainsi 6 à 12 % des femmes en âge de procréer .

Il est important de savoir que le SOPK est un déséquilibre hormonal qui empêche une ovulation régulière. Mais il se manifeste différemment d’une personne à l’autre . Il existe différents critères de diagnostic.

Lire aussi :  Santé : 5 signes par lesquels votre organisme vous communique un excès en sel

Principaux symptômes

Le Dr Lucky Sekhon Sekhon a expliqué au HuffPost que sa clinique utilise les critères de Rotterdam, ce qui signifie qu’une personne peut être diagnostiquée avec le SOPK lorsqu’elle présente au moins deux des trois principaux symptômes :

De nombreux kystes sur les ovaires, ce qui peut rendre difficile l’ovulation.
Règles irrégulières ou absentes.
Signes d’excès d’androgènes, d’hormones telles que la testostérone qui affectent les menstruations.

Lire aussi :  Grossir et rajeunir son pénis : Une pratique qui prend de l'ampleur

Syndrome des ovaires polykystiques et fertilité


Vous devez vous rappeler que vous ne pouvez pas tomber enceinte sans ovuler ou libérer un ovule. Si vous ovulez de manière irrégulière, vous pourriez tomber enceinte. Mais il peut être difficile de déterminer quand vous approchez de l’ovulation à temps pour un rapport sexuel ou une insémination.

« Le SOPK entraîne peu ou pas d’événements ovulatoires et donc des opportunités peu fréquentes de concevoir », a déclaré le Dr Christina Mitchell, spécialiste de la fertilité OB / GYN à la faculté de médecine de l’Université de Caroline du Nord.

Lire aussi :  Santé : Comment traiter votre [email protected] après un rapport sexuel

Une ovulation peu fréquente signifie moins de tentatives de conception. Ce qui explique pourquoi de nombreuses personnes atteintes du SOPK ont des difficultés à tomber enceintes.

La bonne nouvelle est que de nombreuses personnes atteintes du SOPK peuvent tomber enceintes avec des modifications de leur mode de vie, des médicaments ou des traitements de fertilité.

Certaines personnes améliorent leurs chances de grossesse en perdant du poids ou en prenant des médicaments qui induisent l’ovulation.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi