People : L’ancienne basketteuse Paoline Ekambie dénonce l’inceste qu’elle a vécu

Paoline Ekambie inceste
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

L’ancienne internationale de basket Paoline Ekambie(1980-1990) a elle aussi été victime d‘inceste, comme plusieurs autres adolescentes avant elle . Des années plus tard , à 58 ans , elle se confie enfin à L’équipe .

Selon le témoignage de Paoline, c’est à l’âge de 14 ans que son supplice a commencé. En ce moment puisqu’elle était pensionnaire à l’école des champions du sport français (INSEP), l’auteur de l’inceste , son propre père venait la chercher pour un weekend en famille. L’ex basketteuse malgré sa volonté de faire connaître une partie sombre de sa vie , avait un peu de mal à raconter brièvement son vécu :

Un matin… Ma chambre était face à celle de mes parents. Je connaissais tous les bruits chez nous, sauf celui-ci, celui de ma porte qui s’entrouvre. J’étais dos à la porte… Depuis, je dors toujours face à la porte, et quand je suis au restaurant, ou que je m’assois quelque part, il y a toujours un mur derrière moi. Pour que je puisse avoir un contrôle total. Il est entré. J’ai senti comme une angoisse. Il m’a dit que je ne l’avais jamais embrassé. J’ai tourné la tête, et je ne sais pas comment, sa bouche a touché la mienne…

A la suite , l’ex basketteuse a gardé des séquelles de l’inceste de son père comme elle l’a confié. Cependant, grâce à sa passion pour le basket , elle a essayé de se reconstruire seule pendant tout ce temps sans pouvoir le dénoncer par peur de subir un châtiment de son bourreau s’il arrivait qu’on ne croit pas à ses allégations ou peut-être que c’est sa famille même qui lui en voudra . Elle confie en ce sens :

J’ai pensé à mes quatre frères, à la DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales), je me suis demandé ce qu’ils allaient devenir si je faisais ça

Aujourd’hui , l’auteur de son calvaire n’est plus. Certaines blessures ne pourront néanmoins pas s’effacer de si tôt. Paoline Ekambie veut sensibiliser alors les uns comme les autres à partir de son passé . Elle communique à cet effet :

J’ai trouvé dans le sport ce que j’avais perdu, une autre famille. Avec aussi un univers féminin, parce que je vivais dans un univers plutôt masculin. Je me suis retrouvée tout d’un coup à construire mon identité de femme. Le sport m’a aidée à canaliser beaucoup plus ma rage

Source : L’équipe

LIRE AUSSI : France: Un père de famille amoureux de sa fille la violait pendant des années

Il est très important que les victimes d’abus sexuels ou d’inceste puisse dénoncer leur tortionnaire afin d’éviter le pire .

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi