« Plus c’est gros, plus c’est satisfaisant », Yemi Alade

[read_meter]
Yemi Alade
[wp_applaud]
[wp_applaud]

Lors d’une interview avec l’animatrice radio Américaine Angela Yee, Yemi Alade s’était ouverte sur sa vie sexuelle. La star ne partage pas l’avis des personnes qui stipulent que la taille du sexe ne compte pas dans la sexualité.

La taille compte

La chanteuse nigériane a subtilement révélé qu’elle n’aime pas les hommes qui ont un petit pénis, soulignant que c’est un rebut pour elle.

Yemi Alade n’est pas du même avis que ceux qui pensent que la taille du pénis n’est pas un facteur déterminant dans l’épanouissement sexuel. Pour Yemi, plus c’est gros, meilleur c’est.

Lire aussi :  Rehan Baig. : L'homme qui a violé des poules en complicité avec sà femme

Selon la chanteuse, avoir un gros pénis sans pouvoir l’utiliser présente ses propres défis.

«Vous devez vivre quelque chose pour savoir ce que vous n’aimez pas et quand cela s’est produit, j’ai réalisé que cela ne fonctionnait pas pour moi, c’est tellement déroutant », a-t-elle confié.

La star de l’Afrobeat a estimé que la taille doit être suivie d’une bonne virilité et de l’endurance.

« La taille est une chose, puis une compétence parce que certaines personnes l’ont, mais ne savent pas comment l’utiliser et c’est triste. J’ai l’impression que si je me remettais dans cette situation, si je pouvais avoir une conversation avec cette personne, je ne suis pas sûr qu’elle trouvera ça drôle », a-t-elle ajouté.

Yemi Alade, malgré son succès dans le monde de la musique Afrobeat est souvent critiquée par certains fans qui trouvent qu’elle mérite de trouver un partenaire de vie.

Lire aussi :  Sery Dorcas s'affiche pimpante et provoque de nouveau ses admirateurs (Photos)

Notons que celle-ci a récemment bloqué un de ses followers sur Twitter qui s’était attaqué à son statut de célibataire sans enfant.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi