Politique : La Russie trouve enfin un premier accord avec l’Ukraine sur les …

Russie Ukraine accord

La Fédération de Russie et l’Ukraine ont trouvé un accord pour faire diminuer l’inflation galopante et aussi le risque de famine provoquées par leur guerre.

Les deux pays ont convenu ainsi de relancer les expéditions de céréales bloquées, dans une étape vers l’apaisement d’une crise mondiale qui a exposé des dizaines de millions de personnes, en particulier en Afrique et au Moyen-Orient, à la menace d’une famine aiguë, a annoncé le secrétaire général de l’ONU le Vendredi 22 juillet.

La Russie et l’Ukraine : De grands exportateurs de céréales

Avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie fin février, les deux pays figuraient parmi les principaux producteurs et exportateurs mondiaux de céréales, d’huile de cuisson et d’engrais.

L’année dernière, l’Ukraine représentait 10% des exportations mondiales de blé, selon les Nations Unies. Plus de 20 millions de tonnes de céréales ont été bloquées dans les ports ukrainiens de la mer Noire, provoquant des pénuries mondiales et la crainte d’une aggravation des difficultés à venir.

Lire aussi :  PSG: Messi et Neymar de retour à l’entrainement collectif

Signe des sensibilités pesant sur l’accord, les représentants de la Russie et de l’Ukraine ne se sont pas assis ensemble lors de la cérémonie d’Istanbul, présidée par le secrétaire général de l’ONU António Guterres et le président turc Recep Tayyip Erdogan.

“Nous n’avons pas atteint ce point en un instant”, a déclaré Erdogan, dont le gouvernement entretient des liens étroits avec l’Ukraine et la Russie. Il a qualifié les négociations pour parvenir à un accord « d’intenses et ardues ».

L’un des deux accords signés vendredi à Istanbul, négocié par les Nations unies et aidé par la Turquie, garantit le passage en toute sécurité des navires commerciaux du port ukrainien d’Odessa et de deux autres ports, qui sont actuellement coupés par un blocus naval russe.

Lire aussi :  Amber Rose célibataire à vie ? Elle s'exprime sur le fond de sa décision controversée

Un accord similaire est censé faciliter les exportations de céréales et d’engrais russes dans le monde entier, ont-ils déclaré.

Accès à la mer noir aux navires

Dans le cadre de l’accord, les navires céréaliers pourront naviguer à travers un couloir sûr dans la mer Noire, puis traverser le Bosphore afin d’atteindre les marchés mondiaux, a déclaré le responsable.

Les navires seront contrôlés par un centre de coordination conjoint (JCC), qui sera immédiatement établi à Istanbul et comprendra des représentants de l’Ukraine, de la Russie, de la Turquie et de l’ONU.

Les navires seraient inspectés avant leur arrivée en Ukraine par des responsables russes, ukrainiens, turcs et de l’ONU pour s’assurer qu’ils ne transportent pas d’armes de l’Occident.

L’Ukraine et la Russie ont convenu de ne pas attaquer les navires identifiés dans le cadre de cette initiative qui transitent par les canaux établis. En cas d’incident, le JCC interviendra pour résoudre les éventuels problèmes.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire : 5 sportives qui ont marqué l'histoire du pays

Cela peut prendre plusieurs semaines avant que les navires ne commencent à bouger afin que tous les détails logistiques de l’accord puissent être correctement mis en œuvre et que des équipes d’inspection puissent être établies.

Néanmoins, le processus doit démarrer rapidement afin que les silos ukrainiens puissent être vidés pour la nouvelle récolte, a déclaré vendredi un responsable de l’ONU à Reuters.

L’accord est valable 120 jours à compter de la date de signature et peut être prolongé pour la même période à moins que l’une des parties n’ait annoncé son intention d’y mettre fin, a déclaré le ministre ukrainien Oleksandr Kubrakov, qui a signé l’accord.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi