Présidentielle au Nigéria: Dix ministres candidats aux Elections de 2023

Présidentielle au Nigéria: Dix ministres candidats aux Elections de 2023
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
[wp_applaud]
[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le gouverneur de la banque centrale, Godwin Emefiele et quatre des ministres qui ont démissionné sont candidats à la présidentielle de 2023.

Dix ministres nigérians, dont le ministre adjoint du Pétrole, ont démissionné pour se présenter aux élections générales de l’année prochaine, selon le ministre fédéral de l’Information, Lai Mohammed. En clair les ministres démissionnaires et le désormais ex gouverneur de la banque centrale du Nigéria veulent succéder à l’actuel chef de l’Etat nigérian, Muhamadu Buhari à la présidence du Nigéria.

Le 12 mai 2022, le gouvernement fédéral nigérian a demandé à tous les ministres, ambassadeurs, chefs d’agence et autres personnes politiques nommées de démissionner le 16 mai ou avant s’ils décident de participer aux élections générales de 2023 dans le pays.

Parmi les autres ministres qui avaient démissionné dans la matinée du 13 mai 2022 figuraient plusieurs ministres et non des moindres : les ministres de la justice, des transports, du travail, de la région du delta du Niger sans oublier la ministre des affaires féminines. Les ministres subalternes des mines et de l’éducation ont également rendu leur tablier pour causes d’ambitions électorales, si l’on en croit le ministre fédéral de l’information et porte-parole du gouvernement fédéral nigérian, Lai Mohammed.

Il nous souvient que le président nigérian, Muhamadu Buhari, assume également les charges de ministre principal du pétrole.

Muhamadu Buhari va donc passer le témoin à son successeur après avoir purgé deux mandats de quatre ans après le scrutin présidentiel de février 2023. Nous l’aurons donc compris le scrutin présidentiel suscite l’appétit des politiques y compris au sein du régime de Muhamadu Buhari.

Le parti au pouvoir au Nigeria, et les principaux partis d’opposition organisent des élections primaires plus tard ce mois-ci et doivent choisir leurs candidats d’ici le 3 juin 2022.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi