Que s’est il vraiment passé entre Molare et le Roi du Maroc ?

Molare
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Entre Molare et le Roi du Maroc, c’est plus qu’une histoire de star et de fan. La relation entre les deux hommes est depuis peu très appréciée par les uns et les autres. Toutefois il y en a qui s’interrogent toujours sur cette bonne entente entre la légende du coupé décalé et le dirigeant marocain.

Invité sur le plateau de l’émission « Life Week-end » sur ‘’Life TV’’ le week-end dernier, Molare a fait des confidences sur ses rapports et surtout sa rencontre avec le Roi du Maroc.

Selon l’artiste et producteur, Molare, leur rencontre s’était faite lors d’une soirée privée où lui s’occupait de la programmation artistique. Ce fut un plaisir pour le chef du royaume chérifien de faire sa connaissance car il serait tombé sous le charme de son titre ‘‘Tu es fou. Elle est folle ».

Ayant voulu se procurer l’œuvre de l’artiste après cette rencontre, ils ont cherché en vain. C’est ainsi qu’il a été contacté pour faire parvenir ses chansons au Roi. Ce qu’il a fait sans hésiter. C’est justement ce qui lui aurait ouvert les portes du royaume chérifien.

Lire aussi : Voici la seule femme ayant refusé les avances de Molare

De part les bons rapports développés, le Roi du Maroc aurait décidé de lui donner un coup de main en le faisant entrer en studio pour sortir une œuvre. Ajoutés à cela, Molare a reçu en plus de nombreux cadeaux. Ce serait ainsi qu’ont démarré l’incroyable amitié entre les deux hommes.

Molare avait récemment, également, révélé le nom de la seule femme ayant refusé ses avances. Cette femme n’est personne d’autre que l’artiste Sly de Sly à qui le Boss du primud n’a pas manqué de jeter des fleurs.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi