Qui est Joe Biden celui qui met fin au règne de Donald Trump ?

Joe Biden
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La fumée blanche tant attendue par le monde entier vient de sortir en faveur de Joe Biden. Il devient ainsi le 46è président des Etats-Unis en succédant à son concurrent Donald Trump. Mais avant tout il serait très utile de connaitre celui qui sera l’homme le plus puissant du monde au moins ces 4 prochaines années.

Joe Biden : un animal politique dès son jeune âge

Joe Biden

Biden naît donc le 20 novembre 1942 à Scanton en Pennsylvanie. Son grand-père était un industriel qui avait fait faillite et son père était vendeur de voiture. A cause des aléas de la vie, la famille a été obligé de voyager. Cela permet donc à Joe Biden de faire de brillantes études de droit et de sciences po. Encore étudiant, il fait la connaissance de Neila, qui devient son épouse. Ils ont eu trois enfants. Il entame une carrière politique qui s’annonce sous les meilleurs auspices. À l’automne 1972, il est élu pour la première fois sénateur.

Joe Biden : un homme avec un passé triste

Joe Biden

Tout bascule en décembre 1972 où sa femme Neila roulait en voiture avec les trois enfants alors qu’un chauffeur ivre leur coupe la route. Neila est tuée sur le coup, ainsi que sa plus jeune fille, Naomi, âgée de 13 mois.

Les deux garçons du couple, Beau et Hunter s’en sortent tout juste, grâce à l’intervention rapide et efficace des secours. Joe Biden aura toute sa vie, une reconnaissance infinie pour les pompiers. Un terrible coup dur. Et aujourd’hui encore, les Américains s’en souviennent. Et savent que le nouveau président ne connaît que trop bien les douleurs du deuil. Et les bienfaits de la compassion.

Un nouveau départ pour Joe Biden mêlé de tristesse

Joe Biden

Jeo Biden va se remarier, cinq ans plus tard, avec son épouse actuelle, Jill. Ses deux garçons, malgré leur jeune âge, voulaient cette union. Le nouveau couple aura une fille, Ashley, née en 1981. Son fils Beau sera tout d’abord militaire. Il participera à la guerre en Irak, puis deviendra procureur général du Delaware. Là encore, le destin frappe avec férocité lorsque Beau meurt en 2015 d’un cancer du cerveau.

Lire aussi : Joe Biden est élu 46e président des états-unis

Un Joe Biden pas sans défauts

Joe Biden qui, tout jeune était bègue, s’emmêle parfois les crayons dans ses discours. Il est coutumier des gaffes. Parlant de la Grande-Bretagne, il confond Theresa May et Margareth Thatcher. Il commence par exemple un discours en déclarant enthousiaste qu’il aime le Vermont, alors qu’il est dans le New Hampshire.

Le plus gênant est qu’en 1991, une jeune magistrate accuse son supérieur de harcèlement sexuel. Joe Biden, à l’époque, ne se montrera pas des plus féministes à son endroit. Des réflexions peu glorieuses, qui ont refait surface quelque trois décennies plus tard, à l’heure de #Meetoo. On dit
aussi qu’il a parfois eu la main baladeuse : un vilain défaut que curieusement, Trump n’a jamais eu l’idée d’évoquer, lui qui d’ordinaire ne se gêne pas.

Joe Biden persévèrent pour sa vision et son objectif d’être président

Joe Biden

Petit à petit, dans la galaxie démocrate, il va prendre la place d’un éternel compagnon sage et fidèle. Il est trop vieux pour les uns, trop mou pour les autres, trop centriste pour les plus bouillants. Il fait son bonhomme de chemin. Il s’intéresse de près aux affaires étrangères. Il sera même un partisan de l’intervention en Irak.

Il est écarté de la course à la Maison Blanche une première fois, en 1988 puis une deuxième fois en 2008. Cependant, Barack Obama fait de lui son vice-président. Et autant ces deux hommes s’étaient opposés avant la présidence, autant ils ont travaillé main dans la main, pendant deux mandats, sans anicroche. Barack Obama était un très jeune sénateur, peu expérimenté, parfois raide. Biden lui a apporté l’expérience, la souplesse, une connaissance parfaite de la mécanique du pouvoir.

Joe Biden : un président dont les Etats-Unis ont toujours rêvé ?

Joe Biden

Face à Trump, son heure est donc venue. Il avait été écarté en 2016 au profit d’Hillary Clinton. Si celle-ci s’est cassé les dents face à un Trump imprévisible et démagogue, c’est parce qu’elle représentait « l’establishment » que détestent bon nombre de Yankees. Biden, malgré une longévité exceptionnelle en politique, ne suscitait pas le même sentiment de rejet. Personne ne l’admire, ne l’adore, ne le vénère, mais personne ne le déteste.

Tout le monde le prend – malgré quelques casseroles en aluminium et peu sonores – pour un honnête homme. Après s’être embrouillé avec Kamala Harris, il la choisit comme vice-présidente, donnant accès à ce poste à une femme afro-américaine pour la première fois de l’histoire du pays.

Avec la Dépêche

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi