RDC : L’OMS lance une enquête sur les agressions sexuelles

RDC
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

En RDC, l’Organisation Mondiale de la Santé compte enquêter sur les accusations d’agressions sexuelles survenus en pleine période de lutte contre l’épidémie d’Ebola. La nouvelle a été annoncée ce mardi.

En effet, plusieurs accusations d’agressions sexuelles auraient été déposés auprès de l’OMS concernant des personnes qui, d’après les allégations, se présenteraient comme agents de l’OMS pour abuser des jeunes filles lors de la récente épidémie d’Ebola.

On leur proposait notamment des rapports sexuels en échange de la promesse d’un emploi

L’organisation de santé des Nations unies, furieuse suite à ces plaintes, a communiqué qu’elle ne tolérerait pas de tels comportements parmi ses employés, sous-traitants ou partenaires. Une enquête est donc ouverte ce mardi…

« Toute personne impliquée devra faire face aux conséquences de ses actes, jusqu’au renvoi pur et simple »

OMS

L’OMS est claire sur sa note en soulignant sa « politique de tolérance zéro à l’encontre des agressions sexuelles ».

Lire aussi : Covid-19 : Les pays africains peuvent désormais voyager vers l’Afrique du Sud

Plus de 50 femmes ont temoigné dans un article publié par l’agence de presse The New Humanitarian dans laquelle elles accusaient d’exploitation sexuelle des employés de l’OMS et d’ONG impliquées dans la lutte contre Ebola.

La RDC combat une nouvelle épidémie d’Ebola, la onzième qui a touché ce pays, qui a provoqué 50 morts depuis juin. L’OMS a précisé que son directeur général, Adhanom Ghebreyesus, avait ordonné une enquête approfondie sur ces accusations.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi