Refus du gardien Anglais de pardonner Maradona pour sa célèbre « main de Dieu »

main de Dieu
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

L’ancien gardien anglais a refusé de pardonner au regretté Diego Maradona. Ceci, à cause de sa célèbre « main de Dieu », un but qu’il avait marqué en en coupe du monde  1986 ; il ne s’était jamais excusé à ce propos.

Maradona est décédé ce mercredi 25 novembre 2020 des suites d’un arrêt cardiaque. Son décès a plongé le monde du football dans un deuil. A cet effet, des stars ont rendu hommage à la star cependant, l’Anglais Shilton a gardé u souvenir amer de l’argentin. Après 34 ans un moment historique dans le football.

Décès de Maradona : le gardien de but anglais refuse de le pardonner pour sa célèbre « Main de Dieu » en 1986

Shelton était le gardien de but de l’équipe Anglaise de l’époque. C’était dans ses filets que Maradona avait logé son fameux but grâce la célèbre « main de Dieu » lors de la coupe du monde en 1986. Pour une coupe tant convoité par les Anglais, se la voir dérobé de cette façon les a marqués. Lors de ce match, Maradona avait marqué deux buts qui sont restés dans les mémoires : « la main de Dieu » et « le but du siècle ».

A présent Shilton est revenu sur cet incident et a déclaré que Maradona avait

« manqué d’esprit sportif et a utilisé la Main de Dieu au lieu de s’excuser ».

Shilton a ajouté dans le Daily Mail.

« Aucun d’entre nous ne s’attendait à ce qui s’est passé ensuite. Comment le pouvions-nous ? Il m’a lancé un défi pour une balle haute et en boucle, mais il savait qu’il ne l’obtiendrait pas avec sa tête, alors il l’a frappé avec la main. C’était une faute évidente. Il avait triché »

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi