Rema accuse le parti de Jonathan Goodluck de la mort de son père, Justice Ikubor

Rema Justice Ikubor
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Rema, de son vrai nom Divine Ikubor, accuse le parti politique PDP de la mort de son père, Justice Ikubor. Le Parti démocratique du peuple (PDP) est le parti politique traditionnel des Présidents Nigérians d’origine yoruba, d’Obasanjo à Jonathan Goodluck.

Le chanteur nigérian Rema a dénoncé le PDP comme responsable de la mort de son père, Justice Ikubor.

Rema Justice Ikubor



Justice Ikubor aurait été un membre de haut rang du Parti démocratique populaire (PDP) dans l’État d’Edo. C’est également un ancien directeur général de la société publique Ethiope Publishing avant sa mort. Il a été retrouvé mort dans une chambre de l’hôtel Bins à Benin City en 2008.
La Nigerian Tribune a rapporté que Justice Ikubor s’était installé dans la chambre d’hôtel avec une femme vers 20h30, le jour de sa mort. La dame aurait ensuite quitté les locaux de l’hôtel après avoir passé quelques heures avec le défunt.
L’absence de Justice Ikubor a été rapportée le lendemain matin. La pièce dans laquelle il logeait a été ouverte de force par les membres du personnel de l’hôtel et son corps sans vie a été retrouvé sur le lit.
Selon la publication, des canettes vides de boisson énergisante qu’il avait dû prendre avec la dame jonchaient la chambre d’hôtel.

En plus de son père Justice Ikubor, Rema a aussi perdu son frère.

Rema Justice Ikubor


Dans un tweet qu’il a partagé, Rema a déclaré que le PDP devait expliquer ce qui était arrivé à son père dans cette chambre d’hôtel. Il a ajouté que « le fils de Justice Ikubor est ressuscité ».

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi