Reniée par sa famille pour être transgenre, Arielle Keil devient Miss Nouvelle-Zélande (Photos)

Arielle Keil
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Une Philippine transgenre – Arielle Keil – est la nouvelle Miss Intercontinental New Zealand 2020. Arielle Keil est née à Davao City, aux Philippines, en tant qu’Andrew. Il a grandi à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Il a commencé la transition en 2017 et a subi une opération de changement de sexe plus tôt cette année.

Arielle Keil a dépensé 15.000 dollars pour la procédure «de haut en bas» qui impliquait des implants mammaires et une vaginoplastie en Thaïlande.

Arielle Keil

La reine de beauté déclare être la première candidate transgenre post-opératoire à participer au concours de Miss Nouvelle-Zélande. S’adressant à Metro.co.uk, elle a déclaré :


« Le concours a été une expérience incroyable !
C’est quelque chose que je voulais faire depuis très longtemps alors vivre mon rêve a été incroyable ! »

Arielle, qui étudie pour un baccalauréat en design de mode, a révélé que se présenter comme une femme transgenre était plus « terrifiant » que de dire aux gens qu’il était gay.

Arielle Keil

Selon elle, elle a décidé d’être ouvertement transgenre pour éviter d’avoir des regrets plus tard dans la vie.

Arielle Keil

Arielle Kiel a déclaré :


« J’avais déjà passé les années formatrices de ma vie avec le mauvais sexe, je ne voulais pas non plus perdre ma vingtaine dans le mauvais corps.
Cette façon de penser m’a vraiment aidé à parler à mes parents parce que je savais que quelle que soit leur réaction, c’était quelque chose que je devais faire pour moi-même. »

La jeune femme de 26 ans a d’abord été expulsée par sa famille, qui a eu du mal à soutenir sa décision en apprenant qu’elle suivait un traitement hormonal. Ils ont donné deux choix – «arrêter ou quitter la maison».

Arielle Keil


La reine de beauté a révélé qu’elle avait emballé tout ce qu’elle possédait dans un sac poubelle noir et avait quitté la maison de sa famille, ne sachant pas ce qu’elle allait devenir.

Elle a dit :


« Ma vie a bouleversé lorsque j’ai fait la transition … mais je préfère vivre l’enfer en tant que femme que d’avoir une vie facile en tant qu’homme. Tout ce que l’univers veut te lancer, fais-le. »

Arielle Keil


Arielle, qui a lutté contre de graves épisodes de dépression et envisagé de se suicider pendant sa transition, dit qu’elle est heureuse.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi